Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 

À notre tour de marcher sur l'Élysée ! Faisons du neuf !
 
 

À notre tour de marcher sur l'Élysée ! Faisons du neuf !

Après les États généraux du progrès social qui se sont tenus le 3 février dernier, les communistes des Hauts-de-France et leurs parlementaires (Éric Bocquet, sénateur du Nord ; Alain Bruneel, député du Nord ; Michelle Gréaume, sénatrice du Nord ; Fabien Roussel, député du Nord ; Dominique Watrin, sénateur du Pas-de-Calais) enfoncent le clou et ont décidé d'engager une grande campagne à travers nos cinq départements pour que monte très fort la voix du peuple de notre région pour un nouveau progrès social. Pendant les quatre prochains mois, nous multiplierons les initiatives, les rencontres, les débats, les actions pour donner la parole, pour allers sur les lieux de travail, dans les quartiers populaires, les secteurs ruraux… pour que montent partout et convergent les exigences, les aspirations, les revendications vers l'Élysée. Nous proposons que le peuple des Hauts-de-France « marche à son tour vers l'Élysée le 9 juin », « le 9 pour faire du neuf », « vraiment du neuf ! ». 

 

Le 9 juin, le peuple des Hauts-de-France marche sur l'Élysée !

10 trajets en car au départ de toute ​l'Oise

Je m'informe - Je m'inscris :

PCF Oise - 03 44 55 27 96 - pcf.oise@wanadoo.fr

ou par secteur géographique

ci-dessous :

BEAUV​AIS - 7H45 - Gare SNCF

 

INSCRIPTION (obligatoire) :

local l'humain d'abord, au 34, rue du Faubourg-Saint-Jacques - 03 44 02 65 21

Thierry AURY 06 71 72 86 86 - thierry.aury@wanadoo.fr

BRESLES - 8H00 - Monument aux Morts

MOUY - 8H00 - Place de la Mairie

 

INSCRIPTION (obligatoire)

BRESLES : Jean-Michel CUVILLIER 06 85 15 37 80

MOUY : Geneviève JOZEFOWICZ 03 44 21 37 71 - Philippe MAUGER 06 20 10 37 53

 

 

INSCRIPTION (obligatoire)

Roger PEREIRA 06 89 29 57 08

Christian LAHARGUE 06 78 79 26 42

Chantal BOYENVAL 06 60 95 24 27

 

 

INSCRIPTION (obligatoire)

CREPY-EN-VALOIS : Hélène MASURE 06 73 51 60 04 - Béatrice GORET 06 18 86 11 47

NANTEUIL–PLESSIS : Christophe CHEVALIER 06 79 90 90 73

MONTATAIRE - 8H15 - Parking Ambroise Croizat

 

INSCRIPTION (obligatoire)

MONTATAIRE : Catherine DAILLY - 06 19 31 41 60

SAINT-MAXIMIN : Caroline BREBANT 06 86 78 47 44

 

CLERMONT - 8H15 - Gare SNCF

 

INSCRIPTION (obligatoire)

SAINT-JUST-EN-CHAUSSÉE : Florent 06 27 19 00 42

CLERMONT : Caroline BESSE 06 80 34 69 24

 

 

INSCRIPTION (obligatoire)

CREIL : Yvette CESBRON 07 80 43 16 01 - Karim BOUKHACHBA 06 09 90 62 45

NOGENT-SUR-OISE - VILLERS-SAINT-PAUL :

Claude COURTIN 06 73 67 10 01 -Pascal LAMBERT 06 63 07 41 81

Toutes les informations sur le site internet

https://faisonsduneuf.fr

Les parlementaires communistes de la Région et les secrétaires fédéraux du PCF ont présenté cette grande campagne le 9 février à la presse, à l'Auberge de Jeunesse « Stéphane Hessel » de Lille, et lancé l'appel « Faisons du neuf ! »

 

À notre tour de marcher sur l’Elysée !

9 mois après l’élection d’Emmanuel Macron, les plus fortunés n’ont pas attendu bien longtemps leur retour sur investissement. Faire passer les nantis en premier, telle est la logique du « Président des riches ». Mais après ? Où en sont les promesses sur l’emploi, le pouvoir d’achat, le cadre de vie, la santé… ? Ces engagements-là ne sont pas une priorité. Car non contents d’être servis tout de suite, le monde des affaires et ceux qui nous gouvernent demandent encore aux Français, aux communes, de nouvelles mesures « d’économies ». Et pour l’emploi, il faudrait encore attendre des jours meilleurs. Pire, certains d’entre nous seraient des « fainéants », voire des « fraudeurs ». Cela suffit ! Les vieilles recettes économiques, nous n’en voulons plus, nous voulons vraiment du neuf !

La France qui travaille, et notamment la jeunesse, mérite une autre attention que de telles caricatures. Chaque jour, dans les usines, dans les hôpitaux, dans les services publics, dans les bureaux, dans les champs, partout où l’on lui fait confiance, elle contribue à la richesse de notre pays. C’est cette France-là qui doit maintenant prendre la parole, exprimer haut et fort ses attentes, ses espoirs et même ses rêves. L’argent existe pour sortir enfin des politiques d’austérité. Une autre société est possible, tournée vers le bien commun plutôt que le repli individualiste et la mise en concurrence. Un monde plus juste, respectueux de l’environnement, ouvert sur les autres, tolérant, équitable. Un monde qui reprend le pouvoir à la finance pour mettre l’être humain au cœur de tous ses choix.

Le peuple a des espérances. Celui des Hauts-de-France propose de les porter jusqu’à Paris, jusqu’à l’Élysée, le 9 juin 2018 en partant du Nord-Pas-de-Calais, et en passant par la Picardie. Nous voulons enfin être entendus,

 

Samedi 9 juin, soyons nombreux à l’Elysée

Rejoignez-nous et prenez la parole

 
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

le 10 February 2018

Conférence de presse le 9 février à Lille

Le Courrier picard du 17 février 2018

20180217-CP-Hauts-de-France-La « grande marche » des élus communistes

Intervention de Thierry Aury

Séance plénière des États Généraux du Progrès Social, le 03 février 2018 à Montreuil

 

La tenue-même des États généraux du progrès social est une réussite, mais cette réussite ne vaudra pleinement que si nous lui donnons une suite, si cela contribue à développer l’intervention, la mobilisation, l’action du monde du travail, de la jeunesse, des citoyennes et citoyens de notre pays.

C’est pourquoi, les cinq fédérations PCF et les cinq parlementaires communistes des Hauts-de-France (Nord-Pas-de-Calais-Picardie) ont décidé d’engager une grande campagne, à travers nos cinq départements pour que monte très fort la voix du peuple de notre Région, pour un nouveau progrès social.

Notre région, la troisième de France, dispose d’atouts formidables : sa jeunesse, ses atouts industriels et agricoles, l’expérience de ses salariés, et les richesses immenses qu’ils créent ; mais notre région a trop souvent le sentiment d’être méprisée, oubliée, déglinguée, avec la casse industrielle, des indicateurs sociaux dans le rouge, des voies de passages qui ne contribuent pas à son développement.

C’est pourquoi, nous avons décidé - et nous l’annoncerons le 9 février dans une grande conférence de presse régionale, avec nos parlementaires et une trentaine d’acteurs politiques, syndicaux, sociaux - quatre mois d’initiatives, de rencontres, de débats, d’actions :

  • pour donner la parole en grand aux femmes et aux hommes des Hauts-de-France, aux militants syndicaux, associatifs, aux acteurs des luttes diverses, aux élus locaux, en leur proposant de rédiger des « cahiers de l’espoir », mais aussi en enregistrant des dizaines, des centaines d’interventions en vidéos à relayer sur les réseaux sociaux ;
  • avec des journées d’initiatives avec nos parlementaires, nos élus, nos militants pour aller sur les lieux de travail, dans les quartiers populaires et les secteurs ruraux, partout où notre région vit, souffre, agit, journées ponctuées par des conférences de presse et des assemblées-débats ;
  • avec l’objectif que montent, montent, montent partout, et convergent les exigences, les revendications, les aspirations vers l’Elysée qui pilote en chef les politiques de régressions sociales.

Oui, nous allons proposer au peuple des Hauts-de-France, de se mettre lui aussi, « en marche vers l’Elysée, le 9 juin »,  « le 9 pour faire du neuf », « vraiment du neuf » ! 

Pour que

  • ceux qui luttent contre les fermetures des maternités de Creil et Clermont - les élus et militants communistes sont au cœur de la forte mobilisation en cours en éditant 50 000 autocollants « j’aime ma maternité » -,
  • les personnels et les familles des Ehpad,
  • les élus, agents communaux, habitants en lutte pour l’avenir des communes et des services publics locaux comme avec la Journée du 21 mars à Montataire, sur le thème « mon association, mon Service Public j’y tiens ! »,
  • les locataires en lutte pour leur logement dans l’Oise ou le Bassin minier,
  • les salariés d’Axo Metal ou d’ailleurs, en lutte pour l’avenir industriel
  • les usagers, les cheminots en lutte pour l’amélioration des liaisons ferroviaires et pour la réalisation d’une nouvelle liaison Picardie-Roissy,
  • les collectifs d’aide aux migrants, de Calais à l’Oise,
  • les milliers de familles privées de vacances que nous emmenons à la mer chaque année 
  • et tant d’autres encore, marchent, se mobilisent ensemble, et pourquoi pas, avec d’autres régions de France, vers l’Elysée, pour dire haut et fort :

- Stop le mépris !

- Stop la domination de la finance ! 

- Oui, il est possible et indispensable qu’on reprenne le chemin du progrès social, celui de l’humain d’abord !

 
 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)