Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 
 
 

L’humain d’abord au cœur de la République, avec Jean-Pierre Bosino au Sénat

L’humain d’abord au cœur de la République, avec Jean-Pierre BOSINO au Sénat

Dans quatre semaines, auront lieu les élections sénatoriales : l’enjeu principal à l’issue de ce scrutin, sera de savoir si M. Macron et son gouvernement, auront les mains encore plus libres, pour aggraver davantage l’austérité et les coups contre les collectivités territoriales et le monde du travail, ou si la résistance à cette mauvaise politique sera renforcée.

En effet, loin des illusions de « changement » semées par M. Macron durant sa campagne électorale, toutes les mesures annoncées par un gouvernement (où se retrouvent d’anciens proches de Hollande, des dirigeants de la droite et des représentants de la finance et du CAC 40) prolongent et aggravent le pire des quinquennats Sarkozy et Hollande :

  • nouvelles amputations des dotations aux collectivités locales,
  • suppressions de centaines de milliers de contrats aidés,
  • austérité renforcée pour tous les services publics,
  • nouvelles attaques contre le pouvoir d’achat de nos concitoyens,
  • et dans le même temps nouveaux cadeaux de 3 milliards pour les plus fortunés.

Il y a besoin de développer une résistance et une opposition forte à cette politique que M. Macron voudrait imposer de manière autoritaire.

Nous savons d’ailleurs que beaucoup d’élus locaux et de « grands électeurs » de notre département sont en colère contre les conséquences concrètes de cette politique pour la population et nos territoires.

C’est dans cet esprit combatif et porteur des préoccupations des élus locaux et de la majorité de nos concitoyens, que Jean-Pierre Bosino, maire de Montataire et sénateur de l’Oise de 2014 à 2017, conduira une liste pour mettre « l’humain d’abord au cœur de la République ».

Resté fidèle intégralement au programme de la liste sénatoriale de gauche de 2011, opposant résolu aux mauvais choix des quinquennats Sarkozy puis Hollande-Macron, ayant porté le fer au Sénat avec le groupe Communiste, Républicain et Citoyen contre la Loi NOTre, contre les Lois Macron, contre la Loi Travail El Khomri-Macron, contre tous les budgets d’austérité, Jean-Pierre Bosino se donne comme objectif de rassembler très largement les « grands électeurs » de gauche et progressistes et au-delà toutes celles et ceux qui se retrouvent dans ces combats pour la défense des communes, des services publics, contre les politiques d'austérité et pour des choix véritablement de progrès social, démocratique et écologique.

C’est ce qui nous conduit à refuser de nous ranger derrière une ancienne ministre des gouvernements Hollande-Valls-Macron, ayant soutenu jusqu’au bout la politique du quinquennat précédent, comme nous l’avons indiqué à une délégation du Parti socialiste.

La cohérence totale de l’action et des votes de Jean-Pierre Bosino au Sénat comme sur le terrain, son engagement auprès des élus locaux de l’Oise, sa fidélité à des choix véritablement de gauche et progressistes, en font le meilleur atout pour que l’Oise retrouve un sénateur de gauche, défenseur véritable de l'intérêt de ses habitants et de ses territoires, le 24 septembre prochain.

C’est l’objectif que se donne la liste « l’humain d’abord au cœur de la République » en cours de constitution et avec laquelle Jean-Pierre Bosino mènera la bataille sénatoriale.

Thierry AURY

Secrétaire départemental PCF OISE

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)