Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 
 
 

Nécessité d'industries et de services publics forts pour répondre aux besoins de la population ! - Chambly, 31 mars 2017

Le 31 mars, Karim Boukhachba, candidat soutenu par le PCF-Front de gauche aux Législatives 2017 sur la 3e circonscription de l'Oise, a été à la rencontre des cheminots de la section L'Isle-Adam et Chambly pour échanger sur les conditions de travail des salariés et agents de la SNCF.

Ils ont abordé le projet de fermeture de la chaîne de soudure LRS/LXR de Moulin-Neuf à Chambly, annonce faite par la direction de la SNCF, sans concertation avec le personnel. Ce site, spécialisé dans la construction d'appareils de voie et de long rails, aurait préféré avoir de meilleures nouvelles pour fêter ses 100 ans que celle de la fermeture de l'atelier soudure. Cet atelier, qui comptait 1 200 salariés dans les années 1950, se retrouve aujourd'hui avec seulement 370 salariés et ce à cause d'une politique de casse de l'industrie imposée par les gouvernements successifs depuis 20 ans.

D'autres sujets sont venus dans la discussion, comme les conditions de transports des usagers ou bien la vétusté de l'infrastructure dégradant la qualité de service rendu à la population.

Karim Boukhachba :

Je me suis retrouvé dans leur revendication car je suis un utilisateur quotidien du transport en commun, mais aussi un ouvrier au sien du ministère de la Défense. Nous sommes frappés, comme les agents de la SNCF, par la politique d'externalisation.

Pour ma part, je défendrai l'idée que la France a besoin d'industries et de services publics forts répondant aux attentes et aux besoins de la population et qui assurent un développement économique équilibré des territoires, la création d'emplois et le progrès social pour tous.

Le développement d'une industrie moderne suppose des services publics de qualité, notamment en matière de transport.

C'est un service public, qui plus est novateur, qui sera bradé aux profits du privé et ainsi mourra un savoir faire dont les cheminots ont fait vivre et évoluer au cours de ce centenaire. C'est pourquoi je soutiens ces salariés qui ont fait grève pour sauver leur outil de travail, car pour moi laisser mourir l'outil industriel c'est laisser mourir les services publics qui gravitent autour : les écoles, les postes, les services de santé....L'industrie doit redevenir le pilier de notre économie, et pour cela il faut leur donner les moyens. Dans mon programme pour la 3e circonscription de l'Oise, la relance de l'Industrie et le renforcement de nos services publics prennent une part importante. Je porterai dans l'hémicycle, si je suis élu, la voix de tous ces salariés en qui se battent aux quotidiens pour garder leur outil de travail. 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)