Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 

15 nov.15:00
 
 

Le Front de Gauche est partie prenante de l’appel d’associations, de syndicats et de forces politiques progressistes réunies dans le collectif Alternative à l'austérité (collectif 3A) à une

 

Journée de mobilisation nationale unitaire

le samedi 15 novembre 2014

avec de grandes manifestations à Paris et dans les régions

 

contre le budget et la politique du gouvernement,

contre le MEDEF

et pour une alternative aux politiques d’austérité

Les forces, élus et citoyens de l'Oise se reconnaissant dans cette initiative

parmi lesquels Parti communiste français-Front de gauche • Parti de gauche-Front de gauche • Ensemble-Front de gauche • NPA • ATTAC Oise • FSU Oise • Fédération de l’équipement et de l’environnement CGT • Fédération des organismes sociaux CGT • Fédération des services publics CGT • Fédération nationale des industries chimiques CGT • Syndicat national des agents des douanes CGT • Syndicat national des journalistes CGT • Mouvement national des chômeurs et précaires • Isabelle Attard, députée, co-présidente de Nouvelle Donne • Karima Delli, députée européenne EE-LV • Liêm Hoang-Ngoc, membre du Bureau national du PS, Club des socialistes affligés • Françoise Nay, présidente des hôpitaux et maternités de proximité • Alima Boumediene Thiery, avocate, association Femmes plurielles • Susan George, écrivain • Frédéric Lordon, économiste • Xavier Mathieu, ex-Continental • Pierre Sommé, FO ex-Continental • Denis Thomas, syndicaliste FSU • Mickaël Prince, syndicaliste ex-STEF...

appellent à se joindre à la manifestation parisienne.

PARIS

samedi 15 novembre

départ à 14 heures de Denfert-Rochereau

direction l'Assemblée nationale

Cars au départ de l'Oise - Inscrivez-vous !

Indications ci-dessous susceptibles d'évoluer : revenez visiter cette page internet !

BEAUVAISIS

  • BEAUVAIS, gare SNCF • 10 h 50
  • BRESLES, arrêt de bus Mairie • 11 h 05
  • Inscriptions
    • Fabien Antoine • 06 50 45 91 17
    • local du PCF-Front de gauche • 03 44 02 65 21
      • 34, rue du Faubourg Saint-Jacques • Beauvais

CENTRE OISE

  • SAINT-JUST-EN-CHAUSSÉE, gare SNCF • 11 heures
  • CLERMONT, gare SNCF • 11 h 30
  • NOGENT-SUR-OISE, parking de Picard surgelés (avenue de l'Europe) • 11 h 45
  • MONTATAIRE, parking Ambroise Croizat • 12 heures
  • Inscriptions
    • ​Arnaud Bevilacqua • 06 75 46 44 18
    • siège du PCF Oise • 03 44 55 27 96
      • 8, rue de Beauvoisis • Creil

COMPIÉGNOIS

  • NOYON, parking Cours Druon • 10 heures
  • RIBÉCOURT, place de la mairie • 10 h 15
  • THOUROTTE, place Saint-Gobain • 10 h 35
  • COMPIÈGNE, cours Guynemer (face à la rue Hippolyte Bottier) • 10 h 50
  • SENLIS, péage autoroute • 11 h 20
  • Inscriptions
    • fsu60@fsu.fr06 28 13 29 74
    • siège du PCF Oise • 03 44 55 27 96
      • 8, rue de Beauvoisis • Creil

 

 

La politique du gouvernement, ça suffit !

Construisons l'alternative à l'austérité !

 

La politique du gouvernement : encore des cadeaux au MEDEF

De nouveau, le gouvernement Valls veut offrir des dizaines de milliards d’euros au patronat sous forme de baisse de cotisations sociales.

Pour financer ces cadeaux au MEDEF, ce sont 50 milliards d’euros de coupes budgétaires d’ici 2017 qui sont envisagées dans les dépenses de l’État, des collectivités territoriales et de la protection sociale. Le budget pour 2015 c’est d’ores et déjà 21 milliards d’euros de coupes prévues dans les dépenses publiques.

Les actionnaires sont les grands gagnants. Leurs dividendes ont augmenté de 30 % au second trimestre 2014 comparés au même trimestre de l’année précédente.

Cette politique libérale nous mène dans le mur

Ce pacte d’irresponsabilité et la politique suivie par François Hollande et Manuel Valls enfoncent encore plus notre pays dans une grave crise. Le chômage s’enracine, la précarité et la pauvreté s’accroissent et les protections sociales sont rognées.

L’ensemble de celles et ceux qui avaient permis la défaite de Nicolas Sarkozy se retrouvent désorientés par cette politique contraire aux valeurs de la gauche. La crise alimente le repli, la xénophobie et tous les racismes et font reculer les principes républicains d’égalité et d’universalité.

Inspirée par les exigences du MEDEF, la fuite en avant autoritaire et néolibérale de ce pouvoir est contestée au sein même de sa majorité politique. Ce gouvernement se retrouve ainsi de plus en plus illégitime.

Une alternative existe !

Ce n’est pas de coupes drastiques dans les dépenses publiques dont le pays a besoin mais au contraire de plus de services publics, de protection sociale et d’investissements publics. Des alternatives existent à condition de répartir autrement les richesses, de partir des besoins sociaux, de répondre à l’urgence environnementale et climatique par la planification écologique et de désobéir aux diktats austéritaires de Bruxelles.

Pour imposer sa politique, le président de la République s’appuie sur les institutions antidémocratiques de la Ve République. Partout la souveraineté populaire est contournée. Une refondation démocratique avec comme perspective la VIe République s’avère comme un moyen essentiel de sortie de la crise.

Construisons la mobilisation citoyenne !

Dans cette situation, les mobilisations sociales, les réactions citoyennes sont indispensables pour casser l’offensive du gouvernement et du Medef.

Le Front de gauche est favorable à la constitution d’un très large front de résistance pour mettre en échec la politique du gouvernement, un rassemblement d’organisations syndicales, d’associations et de partis politiques et qui constitue un premier pas vers une dynamique citoyenne plus large.

Au plan politique le Front de gauche souhaite faire débattre et converger celles et ceux, organisations, courants, citoyens et citoyennes, opposé-e-s aux choix du pouvoir actuel, qui veulent contribuer à un rassemblement majoritaire portant une alternative sociale, démocratique et écologique.

 

 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)