Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 
 
 

Patrice Carvalho : « Macron : quelle majorité peut donc émerger de ce fatras de candidats aux législatives »

Patrice Carvalho

Les médias sont presque unanimes : Emmanuel Macron, depuis son élection, réaliserait un sans faute. Nous ne nous lassons pas des commentaires sur les poignées de mains avec Trump, puis avec Poutine. On dirait du Coluche. Alors,évidemment, l'affaire Ferrand et ce désormais feuilleton à épisodes entachent la probité candide et le lin blanc, marques de fabrique proclamées de la future loi de moralisation de la vie publique. Mais il n'y a pas que cela. Le gouvernement devait être composé de personnalités neuves. Nous n'y trouvons que des dirigeants politiques recyclés, beaucoup de droite, un peu de socialistes repentis, et des hauts fonctionnaires sortis de l'ENA censés figurer la « société civile ».

Et puis il y a les candidats aux législatives. Ils ont été recrutés comme dans une entreprise : CV et lettre de motivation. Ils étaient 19 000 sur les rangs pour 577 sièges. Au final, les repentis de droite et de gauche se sont bousculés, les opportunistes se sont précipités. Il a fallu faire le tri. Et les difficultés commencent. Nous découvrons à Saint-Denis une « marchande de sommeil », une autre condamnée à de la prison avec sursis pour falsification de diplôme dans le Nord, un impétrant accusés de tweets antisémites, un aspirant député toulousain dont la condamnation à un an d'inéligibilité ressurgit, une enseignante qui fait campagne en posant un congé maladie (fraude à l'assurance maladie) dans le Var, un candidat connu pour ses déclarations homophobes en Guadeloupe...

Quelle majorité peut donc émerger de ce fatras ? Emmanuel Macron n' a certes pas l'ambition d'accorder une grande place au pouvoir législatif. Ses premières mesures (casse du code du travail) seront prises par ordonnances. Une majorité croupion suffira donc.

Voilà qui mérite que chaque électeur réfléchisse à son choix au risque d'une déconvenue rapide.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)