Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 
 
 

1er tour des législatives 2024 : le PCF appelle chacun à prendre ses responsabilités devant l’histoire - France, 30 juin 2024

1er tour des législatives 2024 : le PCF appelle chacun à prendre ses responsabilités devant l’histoire

 

Ce soir, la France fait face à son avenir.

Le président de la République a engagé une dissolution aussi brutale que dangereuse en assimilant la gauche rassemblée à l’extrême droite.

Ce soir, malgré une participation en forte hausse, le Rassemblement national arrive en tête du premier tour des élections législatives dans un très grand nombre de circonscriptions.

La situation est extrêmement grave pour la France. Alors que le Rassemblement national est en position d’obtenir une majorité absolue à l’Assemblée nationale, l’heure est au sursaut pour la République.

Face à cette vague brune montante, le Nouveau Front populaire s’affirme comme le rempart pouvant empêcher Madame Le Pen et Monsieur Bardella de faire main basse sur la France. Nos candidates et candidats seront au second tour dans l’écrasante majorité des circonscriptions.

Pour ce qui le concerne, le Parti communiste français, engagé dans de nombreuses circonscriptions face au Rassemblement national, obtient dans cette situation des résultats contrastés. Merci aux hommes et aux femmes qui ont porté nos couleurs communes, et à toutes les équipes militantes qui ont permis à la gauche de faire face à la menace.

Le camp présidentiel comme ce qu’il reste de la droite républicaine se voient à l’inverse durement sanctionnés par les électeurs et électrices, qui ne leur pardonnent manifestement pas d’avoir apporté leur concours à une politique qui a saccagé le pays.

Le moment est historique. Notre mobilisation est totale pour empêcher l’accession du Rassemblement national au pouvoir. Les forces d’extrême droite ne doivent pas mettre la main sur la République.

Le principe d’égalité entre les êtres humains, quelques que soient leurs origines, leurs couleurs de peau ou leurs confessions, se verrait dynamité au nom de la « préférence nationale » comme en témoigne la volonté du RN d’interdire certains emplois à des binationaux. Réfugiés et migrants seraient immédiatement menacés de traitements discriminatoires indignes de la patrie des droits de l’Homme. L’austérité serait considérablement aggravée. Les droits, si chèrement conquis, à une protection sociale de haut niveau, à une existence digne pour toutes et tous, aux services publics, se verraient piétinés, comme l’a démontré l’évocation du report à 66 ans de l’âge du départ à la retraite pour un certain nombre de salariés. Des libertés publiques fondamentales se verraient inévitablement remises en cause, comme à chaque fois que l’extrême droite a pris en mains les destinées d’un pays. Notre République et ses principes laïques et universalistes sont directement menacés.

Rien n’est encore joué. Le second tour sera déterminant dans beaucoup de circonscriptions du pays. Le peuple de France peut faire échec à une force politique qui bafoue notre histoire, piétine nos valeurs et nous menace d’une terrible régression.

Tout doit être fait pour battre les représentants de l’extrême droite. La mobilisation des forces sociales du pays, des forces de gauches, des forces syndicales et associatives, de la jeunesse et de tous les citoyens et citoyennes engagés sera déterminante.

Au-delà, au soir de ce premier tour, le Parti communiste français s’adresse solennellement à l’ensemble des forces républicaines. Peuvent-elles consentir à voir notre nation défigurée, privée de ce qui lui aura toujours permis de porter en direction de l’Europe et du monde les idéaux de justice, de paix et de coopération entre les peuples, loin de l’idéologie xénophobe et liberticide de l’extrême droite ?

Le PCF appelle chacun et chacune, chaque force républicaine, à prendre, en conscience, ses responsabilités devant l’histoire.

Pour ce qui les concerne, les communistes entendent demeurer fidèles à leur histoire qui les a toujours vus privilégier l’intérêt général quand l’essentiel était en jeu. Dans tous les duels opposant un représentant de l’extrême droite à un ou à une candidat.e d’un parti républicain, ils appelleront donc sans hésitation à voter pour ce dernier. Et si un candidat ou une candidate communiste, quoique arrivé en troisième position, se retrouve qualifié pour le second tour à l’occasion d’une triangulaire, il ou elle se désistera pour que le candidat républicain le mieux placé ait les meilleures chances de battre l’extrême droite.

Il est des moments où les principes doivent prévaloir sur les calculs étriqués et politiciens. Restaurer la confiance de notre peuple en la politique, c’est clairement refuser toute attitude qui contribuerait au succès des pires ennemis de la démocratie.

Dimanche 7 juillet prochain, votons massivement pour les candidats et candidates du Nouveau front populaire et des forces républicaines qui permettront de battre l’extrême droite.

Paris, le 30 juin 2024

Parti communiste français

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

1er tour des législatives 2024 : le PCF appelle chacun à prendre ses responsabilités devant l’histoire - France, 30 juin 2024

le 30 juin 2024

A voir aussi



 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)