Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 
 
 

Conférence internationale organisée par le PCF : « La paix, notre bien commun » - Paris, 4 mai 2024

Une délégation de l'Oise a participé le 4 mai à la conférence internationale pour la paix « La paix, notre bien commun » qui s'est tenue à Colonel-Fabien, le siège du national du Parti communiste français.

Cette initiative forte de l'engagement des communistes pour la paix, a accueilli des représentants de vingt pays engagés pour la paix, dont des ambassadeurs, des représentants de partis communistes et progressistes du monde entier. Russe, Ukrainien, Palestiniens, Israélien, Ivoirien, Iranien, Vietnamien, Brésilien, Portugais, Japonais, Chinois, Cubain… : les forces de la paix se sont exprimées avec beaucoup de force.

Vincent Boulet, le coordinateur du secteur international du Parti communiste français présente cette journée d'échanges et de réflexions :

La paix, notre combat commun ! Conférence internationale organisée par le PCF

Le 4 mai, le PCF organise une conférence internationale pour la paix. À quelques jours des commémorations de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe et de la victoire contre le nazisme, à un mois des 80 ans du Débarquement en Normandie, alors que 22 conflits ensanglantent la planète, il est urgent de développer la solidarité internationale pour une politique de paix, de sécurité collective et humaine.

La gravité de la situation est extrême. Nous nous trouvons dans une séquence historique de recomposition armée des rapports de forces entre puissances grandes et moyennes et de redéfinition des aires d’influence, marquée par une montée des nationalismes agressifs et un aiguisement des concurrences capitalistes. Pour les classes dirigeantes, pour les bourgeoisies, la guerre signifie asservissement, pillages, économie de guerre, afin de masquer les fragilités insignes des États engagés dans les conflits.

L’objectif de cette conférence est d’échanger sur notre analyse des causes politiques, sociales, économiques, climatiques des conflits et sur les moyens politiques et économiques pour rompre avec l’engrenage de la guerre et avec les politiques d’hégémonie, de forces et de blocs qui l’exacerbe. L’ambition est de réfléchir sur les moyens d’action pour faire émerger un nouvel ordre global, un autre ordre du monde respectueux de la souveraineté et du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, par le respect du droit international, par de nouvelles coopérations économiques et financières et par la constitution d’un nouvel espace de sécurité collective en Europe.

C’est donc poser la question des ruptures nécessaires avec les politiques impérialistes et capitalistes qui provoquent et nourrissent la militarisation des rapports de force internationaux. Cela implique également d’évoquer la recomposition des rapports de force internationaux et les voies qui se cherchent pour un autre ordre international débarrassé des politiques hégémoniques, du dollar par exemple. C’est combattre l’essor des nationalismes et de l’extrême droite qui, de Moscou à Tel Aviv, attisent les haines et les paniques identitaires. C’est enfin analyser l’hégémonie de l’OTAN en Europe et avancer les alternatives possibles, et nécessaires, pour une véritable autonomie stratégique.

La conférence a également pour but de dessiner notre conception de la paix, qui n’est pas uniquement l’absence de guerre, mais qui implique de développer une politique pour des solutions négociées aux crises qui sont à l’origine des guerres. La paix est bien au cœur d’un projet politique émancipateur global car elle se situe au croisement des luttes pour l’émancipation des peuples contre l’impérialisme et les politiques de force, des questions sociales, car les guerres produisent et sont le produit des inégalités, des questions écologiques, car les concurrences dues à la raréfaction des ressources naturelles aggravent les tensions.

De nombreuses organisations communistes et progressistes ont répondu à notre invitation. Nous pouvons citer à titre d’exemple : des forces d’Asie (parti communiste Japonais, parti Toudeh d’Iran, parti Dem – ex HDP-, parti communiste d’Israël), d’Afrique (Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire), d’Amérique latine (Parti des travailleurs du Brésil), et d’Europe (PGE, PCE, PCP, PTB). Des économistes apporteront également leur contribution, à l’image de Martial Ze Belinga, spécialiste du franc CFA, arme de domination néocoloniale de la France. Enfin, nous pourrons également compter sur des représentations diplomatiques, avec notamment la participation des ambassadeurs de la République de Cuba et du Vietnam.

Cet article a été publié dans CommunisteS n°994 daté du 1er mai 2024.

 

Les communistes de l'Oise vous invitent à prolonger les échanges à l'occasion de la Fête de la Paix qu'ils organisent le dimanche 19 mai à Montataire :

La Fête affirmera avec force un message politique de paix et de solidarité internationale, avec :

  • à 11h00, un temps fort de solidarité avec le peuple palestinien, avec notamment la participation de Noha Rashmawi (ancienne responsable du cabinet de l’ambassade de Palestine) accompagnée d’une autre militante palestinienne et de Sarah Katz, militante de l’UJFP ; avec la présence des stands des comités de jumelage Montataire-Deheisheh et Nogent-Aïda ;

  • à 14h30, un grand débat sur le thème « Face aux guerres, aux menaces d'extension des guerres et à la montée des nationalismes guerriers en Europe et dans le monde, quelle action, quelles propositions concrètes pour la Paix ? » avec Francis Wurtz, député honoraire au Parlement européen ;

  • une exposition sur Henri Barbusse « soldat de la Paix », écrivain et militant dont la vie et l’oeuvre sont liées à l’Oise avec la Villa Sylvie de Aumont-en-Halatte (dont le projet de sauvegarde sera présentée sur la Fête) ;

  • des stands d’associations solidaires avec divers peuples et pays d’Afrique, du Moyen-Orient ou d’Amérique latine...

La journée sera ponctuée de musiques et chansons ; un espace de jeux pour les petits comme pour les grands… ; un beau stand de livres, des stands de multiples associations, de quoi manger et boire...

 

 

Conférence internationale organisée par le PCF : « La paix, notre bien commun » - Paris, 4 mai 2024

Programme de la conférence internationale pour la paix

9h30-10h - Ouverture par Vincent Boulet, responsable du secteur international du PCF

10h-11h15 - Table ronde n° 1 : Face aux politiques de puissances toujours plusmenaçante, faire respaceter les choix souverains des peuples

Leïla Moussavian-Huppe, membre du conseil national du PCF ; Otto Vaillant Frias, ambassadeur de Cuba ; Habiba Touré, porte-parole de Laurent Gbagbo, membre du PPA-Côte d’Ivoire ; Bahman Sepehri, membre du bureau international du CC du parti iranien Toudeh ; Eda Duzgun, responsable Europe du Dem parti

11h30-12h45 - Table ronde n° 2 : Face à la guerre, faire respecter le droit international et agir pour la sécurité collective

Vincent Boulet, responsable du secteur international du PCF ; Yasuo Ogata, Vice-Président du PC japonais ; Yassar Ayoub, responsable de la coopération décentralisée de l’Ambassade de Palestine ; Nimrod Flaschenberg, membre du comité central du PC israélien ; Oleg Bodrov, militant pacifiste (video) ; Sergio Avalos, représentant en France de Somos 4T du Mexique

12h45 – 14h15 - Pause déjeuner 

14h15 - Intervention de l’ambassadeur du Vietnam Dinh Toan Thang

14h30-15h45 - Table ronde n° 3 : Face aux hégémonies économiques et monétaire, agir pour une nouvelle politique de développement

Frédéric Boccara, membre du comité exécutif national du PCF ; Jin Xudong, ministre conseiller de l'ambassade de Chine ; Esdras Ribeiro Silva, représentant en France du PT du Brésil ; Martial Ze Belinga, Economiste et chercheur independant en sciences sociales

16h-17h15 - Table ronde n° 4 : Face aux politiques de bloc, agir pour la sécurité collective en Europe  

Hélène Bidard, membre du comité exécutif national du PCF ; Mehdi Salhi, membre du Conseil National du PTB ; Jon Rodriguez Forrest, député européen, Gauche unie d'Espagne ; Joao Pimenta Lopes, député européen du PCP ; Declan Kearney, Président du Sinn Fein (vidéo)

17h15-17h45 - Conclusion par Fabien Roussel, secrétaire national du PCF

.
 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)