Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 
 
 

Agissez avec le collectif « Femmes Communistes Solidarité Migrantes »

Prochaines

 

Collectes

  • Ponchon

    • mardi 24 mai 2016, de 9 h à 10 h - devant la bibliothèque

    • mardi 7 juin 2016, de 17 h à 18 h - devant la bibliothèque

  • Balagny-sur-Thérain

    • jeudi 9 juin 2016, de 16 h à 19 h - salle Elsa-Triolet

 

Nous ne collectons que :

  • des produits de toilette, d'hygiène féminine et de contraception
  • des chèques à l'ordre de « Planning Familial 62 », à renvoyer 8, rue de Beauvoisis - 60100 Creil
    • Si vous êtes redevable à l’impôt sur le revenu, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale de 66 % du montant versé

N'apportez pas de vêtements, ni d'alimentation.

 

 

 

Migrantes, nos sœurs, migrants, nos frères !

 

C’est une tragédie que connaissent des centaines de milliers d’enfants, de femmes et d’hommes, fuyant les guerres et le chaos au Moyen-Orient ou en Afrique et/ou cherchant simplement à pouvoir vivre ou juste survivre mais se heurtant aux murs et barbelés de l’Union européenne, livrés à des passeurs sans scrupules, proies de tous les trafics humains, refoulés comme du bétail vers les camps turcs du dictateur Erdogan, enfermés dans des « centres de rétention et de tri », errant désespérés dans des « jungles » comme celle de Calais ou plus terriblement encore morts noyés par milliers au fond de ce cimetière effroyable qu’est devenue la Mer Méditerranée. Comme communistes, comme militant-e-s de « l’humain d’abord », impossible de ne pas réagir et se révolter contre cette situation indigne faite à des êtres humains. Des militant-e-s et des ami-e-s de l’Oise participent depuis plusieurs années à des réseaux et actions solidaires avec les migrant-e-s mais, à l’initiative de Claire Fabre et Yvette Cesbron, plusieurs femmes communistes ont décidé en mars 2016 qu’il fallait faire plus. Elles lancent un « Collectif Femmes Communistes Solidarité Migrantes ».

 

Contacter le collectif Femmes Communistes Solidarité Migrantes

  • PCF Oise • 8, rue de Beauvoisis • 60100 Creil
  • 03 44 55 27 96

 

Oise Avenir - Comment est venue cette idée ?

Yvette - « À l’occasion du 8 mars, nous nous étions retrouvés à la Fédé avec le projet d’un stand à la Fête de la Paix, sur le thème " Les souffrances subies par de nombreuses femmes dans le monde : séparations, violences, viols… ". Claire a parlé de la situation des femmes migrantes et a proposé de nous retrouver le 17 mars pour réfléchir à l’aide que nous pourrions apporter à celles qui se trouvent bloquées dans le Pas-de-Calais, dans des conditions terribles, seules ou avec enfants. »

Claire - « J’avais été choquée il y a quelques mois que des camarades refusent d’aborder dans un tract la question des " migrants ", parce qu’on n’allait pas être compris à cause du poids des idées du FN et peut être aussi parce qu’eux-mêmes subissaient cette pression. Je pense au contraire qu’il faut aborder les choses franchement. Il faut rappeler les réalités : les réfugiés fuient la guerre. Refusons de céder aux peurs imposées par la droite et l'extrême droite ! Au contraire, portons des propositions de progrès et de solidarité, d’une Europe sociale pour faire reculer la xénophobie ! Les ressources ne manquent pas, ce qui manque c'est la volonté politique. 62 personnes dans le monde possèdent autant que les 3,5 milliards les plus pauvres ! Oui, des Français dorment sous les ponts... mais ils sont victimes des fortunes colossales accumulées à leur détriment. Et les réfugiés sont les victimes du même système. Ne les opposons pas ! " Prolétaires de tous les pays, unissez-vous. " disait Marx ».

 

O. A. - Pourquoi s’adresser spécifiquement aux femmes ?

Claire - « Elles ne représentent que 10 % des migrants dans la " jungle " de Calais mais les femmes sont doublement victimes car directement visées par la prostitution, par des viols qui s’ajoutent au froid, à la faim, à la peur, au manque d’hygiène. Elles sont encore plus niées, bafouées comme être humain. »

O. A. - Quelles actions se proposent de mener le collectif ?

Yvette - « Des contacts ont été pris avec nos camarades du Nord-Pas-de-Calais qui sont directement concernés par ce drame depuis plusieurs années. Nous avons également joint le Planning familial du Pas-de-Calais qui nous a assuré pouvoir transformer nos dons financiers (chèque à l’ordre de « Planning familial 62 », adressé à PCF Oise • 8, rue de Beauvoisis • 60100 Creil) en produits de toilette, d’hygiène féminine, de médicaments pour ces femmes dans des cas de violences, de suivi de grossesse... Des dons en produits peuvent aussi être faits. Cette aide concrète est pour nous l’occasion de manifester notre soutien humain tout en apportant les explications politiques et les propositions de notre Parti (Claire et Chantal Gouin ont participé à une journée sur le thème des migrations au siège national du PCF le 2 avril). »

Claire - « Nous voulons aider concrètement ces femmes et en même temps combattre la politique qui les réduit au plus bas de ce qu'un être humain peut supporter. Nous invitons les femmes communistes de l'Oise à s'inscrire dans ce collectif car les femmes réfugiées ont besoin de nous toutes. »

 

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Agissez avec le collectif « Femmes Communistes Solidarité Migrantes »

Tract R/V - Collectes Ponchon

Tract R/V - Collecte Balagny-sur-Thérain

Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, 1948

  • Art. 13.1 - Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un État.
  • Art. 13.2 Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.
  • Art. 14.1 - Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l'asile en d'autres pays.
  • Art. 14.2 Ce droit ne peut être invoqué dans le cas de poursuites réellement fondées sur un crime de droit commun ou sur des agissements contraires aux buts et aux principes des Nations Unies.

 

 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)