Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 
 
 

Élections municipales 2014 • Béthisy-Saint-Pierre • Liste « L'humain d'abord »

L’élection municipale des 23 et 30 mars prochains est déterminante, elle engage notre quotidien.

Nous sommes une quarantaine de personnes à avoir constitué un groupe qui prépare une liste de rassemblement à Béthisy, ouverte à toutes les sensibilités de gauche et réunissant les citoyens désireux de réfléchir à la construction d’un projet collectif, solidaire et humaniste.

Comme nous vous l'avons dit « Prenez le pouvoir » lors des précédentes élections présidentielles et législatives, nous portons l’idée d’une gestion de la municipalité avec vous et pour vous, dans une démarche réellement démocratique et participative.

De façon cohérente, cette orientation se retrouve dans la façon de construire le projet pour Béthisy que notre liste présentera : l’intervention citoyenne est au cœur de cette co-élaboration.

Les politiques d’austérité menées ces dernières années par les gouvernements successifs ont réduit la qualité des services publics ainsi que leur accessibilité pour tous. Ils répondent pourtant aux besoins et aux droits de la population, et en plus ils sont efficaces pour l’économie de notre pays : formation, santé, infrastructures...

Notre liste fera le choix des services publics !

Ainsi, ensemble, nous lutterons pour la mise en place de services public communaux ou intercommunaux, comme par exemple de l’eau, comme cela s’est fait au bénéfice des populations dans plusieurs municipalités en France. Au delà des opérations financières cachées à la population, nous serons les promoteurs d'un service de santé à la hauteur des besoins de nos concitoyens.

L’État va diminuer ses dotations aux collectivités locales de 4,5 milliards d’euros sur trois ans, tout en leur demandant de faire plus (par exemple en prenant en charge la réforme des rythmes scolaires). Avec les mobilisations des citoyens à tous les échelons et plus particulièrement celui de la commune, héritage de la révolution française, une municipalité peut défendre et développer les acquis sociaux et sociétaux qui, rappelons-le, sont des « conquis ». Le combat pour le refus du projet de centrale de Verberie est un acquis populaire que nous devons perpétuer.

Une municipalité a des marges de manœuvre. Ensemble, nous pouvons élaborer des solutions !

 

 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)