Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 
 
 

Mise au point du PCF Oise à propos des déclarations de M. Sadin sur les Municipales à Noyon

 

Mise au point de la Fédération de l'Oise du PCF

« Suite aux nouvelles déclarations de M. Sadin sur les Municipales à Noyon auxquelles un article du Courrier Picard en date du 24 octobre 2013 donne une large publicité, je souhaite redire une nouvelle fois et de la manière la plus claire et la plus ferme que M. Sadin n'a strictement plus rien à voir depuis de nombreuses années déjà avec le PCF et les communistes et qu'il ne saurait donc, en aucun cas, parler en leur nom.

Monsieur Sadin est au contraire engagé depuis plusieurs années dans un combat contre le Parti communiste français, sa politique, ses élus.

Je rappelle que déjà en 2008, Monsieur Sadin avait négocié sa place au Conseil municipal, individuellement, mais qu'il n'y a jamais représenté le PCF ; M. Sadin s’était d'ailleurs largement discrédité et ridiculisé dès avant le 1er tour de cette élection en appelant à voter … contre la liste dont il faisait pourtant partie !

En 2012, ses seules « sorties » dans la presse, ont été pour faire campagne contre l'élection du candidat du PCF, Patrice Carvalho, comme député.

Cette fois-ci, M. Sadin indique qu'il souhaite participer à une liste aux Municipales qui rassemblerait le FN et l'UMP avec comme seul objectif de battre le Maire sortant : il me semble que le simple énoncé de ce projet indique de la manière la plus évidente que M. Sadin n'a strictement plus rien à voir ni avec le PCF, ni même avec la gauche et les valeurs de la gauche.

Je ne comprends donc pas l'ampleur de l'écho qui est donné aux déclarations de ce clown sinistre qui ne représente que lui-même.

Et j'exige que le nom de cet individu ne soit plus associé d'aucune manière avec le PCF et les communistes dont il salit l'honneur et l'action. »

Thierry AURY

secrétaire départemental PCF OISE

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)