Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 

AGIR-S'INFORMER > Journal Oise Avenir
 
 
 

Oise Avenir n° 1389 du 2 novembre 2023

 

Sommaire

  • p. 2 - Édito de Thierry Aury « Ne rien lâcher ! »

  • p. 3 - Proche-Orient : arrêtons les massacres ! La France doit porter la voix de la paix 

  • p. 4 - Agenda ; Amicale de l'Oise des Vétérans du PCF ; Échos des luttes ; Sur les traces de Marx

 

Encarts

  • Bulletin de vote pour les élections européennes

  • Enveloppe postale à compléter (nom, prénom, section, signature) contenant une enveloppe de vote

  • Résolution de la conférence européenne du PCF du 14 octobre 2023

  • Flyer « Halte au carnage, cessez le feu immédiat ! »

 

Édito • Ne rien lâcher !

Ne rien lâcher !
 

Cette Toussaint 2023 offre décidément un horizon bien sombre sur tous les plans.

D’abord ce sont ces nouvelles épouvantables du Proche-Orient avec un véritable génocide en cours contre la population civile palestinienne de Gaza, perpétré par le gouvernement raciste et extrémiste de Netanyahou qui ne cache pas sa volonté de faire mourir de faim ou sous les bombes ceux qu’il considère comme des « animaux ». 

Une mobilisation d’ampleur doit se lever pour arrêter le bras de ces tueurs de masse qui devront comparaître devant la Cour pénale internationale. Il faut contraindre les dirigeants de notre pays - dont certains appelaient à un « soutien inconditionnel à Israël » - à retrouver une voix forte pour que cesse ce carnage et pour une solution politique basée sur les résolutions internationales. Déjà devant l’émotion grandissante, la France a voté à l’ONU pour un « cessez-le-feu humanitaire ». Il faut aller plus loin. Dans l’immédiat, doit être suspendu l’accord d’association Israël-UE et mis en œuvre une protection internationale des populations civiles. D’autant que cette nouvelle guerre s’inscrit dans un contexte de tensions graves dans le monde, avec une folle relance de la course aux armements. La phrase de Jaurès « le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage » apparaît plus vrai que jamais.

Ce même capitalisme qui surexploite les humains et la planète jusqu’à l’épuisement. Il y a quelques jours, un ouvrier retraité nous disait : « je donne un peu d'argent à des gens car sinon ils n'ont plus de quoi donner à bouffer à leurs gosses ». Incroyable dans un pays aussi riche que la France !

Quant à la planète, ce sont les scénarios les plus pessimistes du GIEC qui se réalisent, avec des conséquences de plus en plus concrètes. Ces peurs, ces angoisses nourrissent malheureusement un climat politique délétère où c’est une extrême droite banalisée qui prospère, nourrie par les dérives d’une droite et d’un gouvernement qui brandissent les épouvantails de l’immigration et de l’insécurité pour faire diversion sur leur politique de régression sociale. Et on voit les mêmes suspecter la gauche de ne pas être « républicaine », « laïque » dans une forme de « barrage républicain » à l’envers. Très grave. Cela doit mettre en alerte tous les progressistes, tous les démocrates. Le 15 octobre, le CN du PCF appelait la gauche et les écologistes à être « à la hauteur de notre histoire et des grandes conquêtes sociales auxquelles notre camp a contribué », à prendre « appui sur les rassemblements qui réussissent, comme c'est le cas dans de nombreuses majorités locales ou oppositions de gauche, où l’ensemble des forces travaillent ensemble. » et à « ouvrir une nouvelle étape pour la gauche avec un nouveau type d’union, permettant le débat entre nous comme avec les citoyen·nes et les organisations syndicales, avec un projet de transformation sociale, ambitieux, utile, à vocation majoritaire. » en construisant « un rassemblement sur la base de principes simples : respect mutuel, pleine souveraineté de chacune des organisations, luttes et initiatives sur la base de combats et de projets partagés. » Un appel sans exclusive « à toutes les forces disponibles, aux citoyen·nes, aux associatifs, aux syndicalistes, aux socialistes, écologistes et insoumis, aux radicaux et aux républicains de gauche qui partagent cette ambition pour le progrès social, pour la justice et pour la paix ».

Thierry Aury

 

 

le 02 November 2023

L'envoi de ce nouveau numéro de Oise Avenir, le mensuel édité par la Fédération de l'Oise du Parti communiste français, a été rendu possible grâce à Guy et Odette, Jean-Claude et Josiane, Leo, Martine, Suleyman et Yvette : merci pour l'aide apportée !

Abonnez-vous à Oise Avenir : téléchargez le bulletin, choisissez votre formule et envoyez-le au PCF Oise

 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)