Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 
 
 

Élu·e·s, signez l'appel à la solidarité avec le peuple péruvien ! - Janvier 2023

Notre ami Laurent Sanchis, syndicaliste dans le Valois et militant de longue date de la solidarité avec les peuples d'Amérique latine, nous demande de relayer un appel à la solidarité avec le peuple péruvien face à la répression, dans un contexte de crise très grave dont l'Humanité s'est faite l'écho en décembre dernier.

Des militants péruviens vivant en Europe ont lancé l'appel ci-dessous et souhaitent rassembler les signatures d'élu·e·s pour dénoncer le coup d'État et la répression au Pérou.

Si vous souhaitez répondre à cet appel, merci de nous envoyer vos nom, prénom, mandat et organisation à :

  • ou bien à notre adresse postale PCF Oise - 8 rue de Beauvoisis 60100 Creil.

Nous répercuterons votre signature aux initiateurs de l'appel.

 

À Mme la Présidente de la République et aux membres du Parlement du Pérou. Janvier 2023.

Nous, élu·e·s européen.ne·s, exprimons notre profonde inquiétude face à la violation des droits humains au Pérou, et condamnons avec la plus grande fermeté les actes de violence perpétrés par les forces militaires et policières suite à l’état d’urgence décrété par le gouvernement de Mme. Dina Boluarte. Depuis le 7 décembre dernier, 45 manifestant·e·s ont été tué·e·s, 300 civils, 200 membres des forces de l'ordre ont été blessés, et près de 400, détenus. S’y ajoute la perquisition des locaux de syndicats, d’organisations populaires, de partis politiques et d’ONG.

Le 7 décembre, le président M. Pedro Castillo a voulu dissoudre le Parlement dominé par une forte opposition de droite. Laquelle a profité de cet acte anti constitutionnel, qualifié de « coup d’État » par le Tribunal constitutionnel, pour le destituer et ordonner son arrestation. Cela a déclenché une vague de manifestations notamment dans les régions andines du sud du pays. Les antagonismes politiques entre le gouvernement et le parlement, les accusations de corruption de part et d’autre, ont rendu le pays ingouvernable, comme le montre la succession de présidents, six en six ans, (dont 5 en prison pour corruption) et de 87 ministres pendant la courte mandature de M. Pedro Castillo. D’où la méfiance accrue de la population envers la classe politique et l’exigence de démission du gouvernement et de la présidente, et la tenue rapide de nouvelles élections présidentielles et générales.

Ces évènements tragiques s’inscrivent dans le cadre d’une profonde crise sociale, politique, morale et écologique du pays. La croissance du PIB n’a pas profité à la majorité de la population, 25 % vit toujours sous le seuil de pauvreté. Les plus touchés sont notamment les populations d’origine indigène des Andes et de l’Amazonie et des quartiers pauvres des zones urbaines, victimes de racisme et d’exclusion sociale depuis plus de deux siècles. C’est dans ce contexte que la Covid-19 a fait le plus grand nombre de victimes au monde, proportionnellement à sa population.

Le Pérou, fortement dépendant de l’activité minière et pétrolière, est confronté à des graves conflits socio-environnementaux, principalement dans les Andes et en Amazonie. Selon les registres du ministère de la Santé, on retrouve des métaux lourds dans le sang de 30 % de la population.

Face à la gravité de la situation du Pérou, nous élu·e·s européen·ne·s signataires, appelons le gouvernement et le parlement péruvien à :

  • cesser l’usage de la force et privilégier le dialogue avec les organisations syndicales et populaires pour sortir de cette crise institutionnelle et sociale ;
  • respecter le droit de réunion et de manifestation, les libertés démocratiques, et les droits humains prévus par la Déclaration Universelle des droits de l’homme des Nations Unies ;
  • mettre fin à l’état d’urgence, à l’état de siège sélectif et à cesser la criminalisation des manifestations ;
  • mener une enquête impartiale et indépendante sur les crimes et les violations des droits humains afin de sanctionner les responsables ;
  • accompagner et apporter un soutien humain et financier aux familles des victimes de la répression ;
  • assurer un procès juste à l’ex-président M. Pedro Castillo, respectant les droits dont tout accusé peut se prévaloir ;
  • libérer les personnes emprisonnées lors des manifestations depuis le 7 décembre, et lors de perquisitions policières.

Nous, signataires, sommes solidaires des revendications du peuple péruvien qui demande de nouvelles élections, de meilleures conditions de vie et de travail, une égalité de droits pour les habitants d’origine indigène des régions andines et amazoniennes, en particulier dans la défense de leur environnement.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Élu·e·s, signez l'appel à la solidarité avec le peuple péruvien ! - Janvier 2023

le 13 janvier 2023

Dans l'Humanité du 22 décembre 2022

A voir aussi



 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)