Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 

AGIR-S'INFORMER > Journal Oise Avenir
 
 
 

Oise Avenir n° 1372 du 3 février 2022

Sommaire

  • p. 2 - Édito
  • p. 3 - Échos des luttes : Auchan Beauvais ; Médico-social ; Éducation nationale ; Journée d'action du 27 janvier
  • p. 4 - Élections présidentielle
  • p. 5 - Élections législatives
  • p. 6 - Échos de l'Oise : Méthaniseur à Auneuil ; AGCO ; Taxe TEOM dans l'Agglo du Beauvaisis
  • p. 7 - Vie du Parti : Congrès du MJCF ; Visites d'ex- position ; Comité de section du Valois ; Fête de l'Humanité 2022 ; Agenda du PCF Oise
  • p. 8 - Martha Desrumaux ; Appel à témoignage ; Bibliothèque Viviane-Claux ; Décès
 

Encarts

  •  Lettre aux Français·es de Fabien Roussel
  • 8 pages « Le programme de la France des Jours heureux, avec Fabien Roussel »
  • Appel à voter pour Fabien Roussel, candidat à l'élection présidentielle
  • 187 premiers appels dans l'Oise à voter pour Fabien Roussel
 

 

Édito • « Quelque chose se passe »

À neuf semaines du premier tour de la présidentielle, quelque chose se passe à gauche.

Non pas, comme les médias nous en ont rebattu les oreilles, avec la promotion de Mme Taubira... qui ne fait que rajouter une candidature et cherche à faire oublier sa participation aux gouvernements Hollande-Valls.

Non pas autour des autres candidatures sociales-démocrates qui stagnent ou même s’enfoncent faute de tirer les leçons des échecs passés ou par des outrances incomprises.

En fait, c’est autour de la candidature de Fabien Roussel, long- temps snobée, méprisée, que l’intérêt grandit.

À côté de la faiblesse ou des contradictions du discours des autres candidat·e·s, la sincérité, l’enthousiasme, la cohérence et la crédibilité des propositions de notre candidat commencent à percer le mur de son manque de notoriété et de l’absence de candidat issu du PCF lors des dernières présidentielles.

Sa campagne, dynamique et s’adressant au peuple, pointant clairement les oppositions de classe fondamentales entre la classe des riches et le monde du travail

dans sa diversité, commence à être identifiée comme originale et utile à gauche.

Déjà Fabien Roussel a permis de remettre au cœur du débat des questions essentielles : la nécessaire hausse des salaires et des retraites avec des cotisations sociales (et non les tours de passe-passe où le·la salarié·e gagne d’une main ce qu’on lui retire de l’autre) ; l’action pour le vaccin bien commun mondial et pour la Santé publique ; le besoin impératif du nucléaire et d’un service 100 % public de l’énergie pour sauver le climat ; l’affirmation du droit au travail universel plutôt que les revenus d’assistance ; le combat pour la relocalisation industrielle ; l’engagement sur la tranquillité publique où la droite a failli en démolissant la police de proximité et les services publics ; la détermination à faire payer les riches et réorienter l’argent des banques etc. Cela va compter pour l’avenir. Récemment, la polémique lancée contre ses propos sur « une bonne viande, un bon fromage, un bon vin, tout le monde doit y avoir droit » s’est retournée contre ses auteurs et a promu notre candidat comme celui de la bonne bouffe et « du bon et du beau pour toutes et tous ». Plusieurs sondages le mettent désormais à la hausse, avec des soutiens venus d’autres forces de gauche. Mais il reste encore un·e électeur·rice sur deux, environ 250 000 dans l’Oise (!), en premier lieu chez les salarié·e·s modestes, les jeunes qui n’ont pas encore décidé de leur choix.

C’est maintenant que tout va se décider.

Proposons de mettre à la poubelle les petits calculs sur le « vote dit utile » — dont il n’est jamais rien sorti d’utile — et de mettre dans les urnes le bulletin portant les idées dont on est le plus proche ! Chacune, chacun d’entre nous peut faire quelque chose : d’abord signer et faire signer l’appel à voter, remettre des tracts, le programme autour de soi, organiser un apéro, un café avec des ami·e·s pour en discuter, véri- fier l’inscription de ses proches sur les listes électorales, établir des procurations, coller des affiches dans son secteur... Rien n’est joué, et nous pouvons créer une belle surprise. Dans cette épouvantable grisaille ambiante, la candidature de Fabien Roussel peut ouvrir un espoir en portant notre aspiration à des Jours heureux.

Thierry Aury

 

 

le 04 février 2022

Oise Avenir n° 1372 [encart 8 pages-Programme résumé « La France des Jours heureux » manquant]

8 pages « La France des Jours heureux avec Fabien Roussel » - Le programme résumé

Merci aux camarades Catherine, Christine, Jean, Laurence, Lina, Marie, Marie France, Marianne, Nadia, Suleyman et Yvette qui ont permis l'envoi de ce nouveau numéro de Oise Avenir !

 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)