Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 
 
 

20211022-OH-Senlis-Fabien Roussel, candidat PCF à la présidentielle, en campagne au péage de Chamant

Je clique ici pour lire l'article en ligne sur le site de Oise Hebdo. (Pas de son pour la vidéo - au 23 octobre 2021)

 

Pierre Bonneyrat - 22 octobre 2021

 

Fabien Roussel candidat déclaré à la présidentielle était dans l’Oise en cette veille de week-end. C’est sur la barrière de péage de Chamant qu’il a interpellé les automobilistes sur le sujet explosif de ces derniers jours : le carburant.

Vendredi en fin de journée, le candidat à la présidentielle du PCF Fabien Roussel s’est rendu, accompagné d’une dizaine de militants, sur la barrière de péage de Senlis-Chamant. Il a interpellé les automobilistes, relativement nombreux en ce début de week-end, sur le sujet chaud du moment, la hausse du prix des carburants. « Pendant une période transitoire de six mois. Il faut prendre des mesures générales sur les salaires et les retraites. Mais dans l’urgence, il faut baisser les taxes sur l’essence, même de manière temporaire, au-delà des 9 centimes dont a parlé le Premier ministre », expliquait-il aux nombreux journalistes de différents médias présents pour suivre cette action, en référence à l’interview de Jean Castex jeudi soir sur TF1. « Les hausses de prix de l’énergie c’est de 700 euros par an, et l’essence c’est entre 300 et 400 euros par an… Le gouvernement a fait un geste, mais il reste à côté de ses pompes » poursuivait-il.

« Justice sociale »

Le candidat Roussel est un habitué de ce type d’actions : « J’ai souvent fait des péages du côté du nord, de Phalempin, pour aller vers Paris, cette fois-ci c’est dans ce sens-là. Ce n’est pas la première fois que les communistes ou leurs élus se mobilisent sur les péages pour demander ou la nationalisation des autoroutes ou la baisse des taxes sur l’essence. C’est une mesure de justice sociale, mais aussi de service public.»

L’objectif du jour : la distribution de tracts, alors même que Fabien Roussel n’arrive pas à enclencher la quatrième vitesse dans la course à la présidentielle. Selon le dernier sondage Odoxa, il était crédité de 2 % des intentions de vote, soit le plus bas des candidats de gauche. 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

20211022-OH-Senlis-Fabien Roussel, candidat PCF à la présidentielle, en campagne au péage de Chamant

le 23 octobre 2021

    A voir aussi



     
    « Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)