Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 

 
 

Le Collectif de l'Oise pour une vraie loi climat organise et appelle à participer largement à la

 

Marche pour le climat

dimanche 28 mars 2021 à 14h00

départ rue de la République à Clermont

direction le Parc du Châtellier

 

Manifestation à l’appel de : ALEP, ALSO, AMAP de Creil, ANACR, Attac, AU5V, Cap sud émergence, Carnaval des possibles, Cent pour un toit / Famille, Centre G. Brassens, Citoyens pour le climat, CLAC, CLCV, Collembole, Confédération paysanne, Correlation, Écureuils roux, Escape Frame, FO cheminots, FSU, La discute, La petite Bray'tagne, LDH, Oisux, SNEP, Réseau veillée des écoles, SNU-IPP, Solidarité Migrants, UD-CGT

Manifestation soutenue par EELV, Génération.s, LFI, NPA, Parti communiste français, PG, PS

 

Le projet de loi « Climat et résilience », discuté à l’Assemblée nationale, est le dernier texte du quinquennat consacré à l’environnement.

En l’état, il ne permettra pas d’atteindre les objectifs que la France s’est fixée. De nombreuses organisations, mais aussi le Haut Conseil pour le Climat, le Conseil National de la Transition Écologique et le Conseil Économique, Social et Environnemental l’ont affirmé à de nombreuses reprises.

Le gouvernement, après avoir été reconnu coupable d’inaction climatique le 3 février 2021, a considérablement amoindri les propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat, que cette loi était censée reprendre. C'est une loi de la dernière chance pour inscrire la France dans la trajectoire de l'accord de Paris visant +1,5° C au maximum.

Le 28 mars, veille de l’examen du projet de loi, nous nous mobiliserons ensemble pour exiger une vraie loi climat à la hauteur de l’urgence écologique et défendre les mesures des 150 membres de la Convention Citoyenne pour le Climat.

54 % des parlementaires (selon l’ADEME) croient que le changement climatique pourra être limité.

Il faut former les parlementaires pour leur permettre d’appréhender l’ampleur et la profondeur des changements nécessaires. Il est scandaleux que le gouvernement oblige les parlementaires à voter cette loi en moins de 48 heures !!! 

 

 

 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)