Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 
 
 

Communiqué du PCF Oise « Pas de profit sur la pandémie ! Le vaccin doit devenir un bien public mondial ! » - 19 janvier 2021

Communiqué de Thierry Aury, secrétaire départemental de la Fédération de l'Oise du Parti communiste français - 19 janvier 2021

 

Pas de profit sur la pandémie !

Le vaccin doit devenir un bien public mondial !

L'accès à la vaccination est devenue l'une des questions majeures du moment :

  • comme moyen individuel de s'immuniser contre la Covid 19
  • et comme moyen collectif de pouvoir enfin envisager de sortir de cette pandémie mondiale qui a bouleversé nos vies depuis un an.

La question qui revient dans les discussions est : « quand vais-je pouvoir me faire vacciner ? » alors que même des « publics à risque » n'arrivent pas à avoir de rendez-vous. 

La Préfecture de l'Oise refuse l'ouverture de lieux de vaccination par des communes car en fait l’État n'est pas en capacité d'approvisionner correctement et à la hauteur des besoins.

Comme pour les masques, comme pour les tests, les carences du gouvernement éclatent au grand jour, s'inscrivant dans la logique des coups portés au système public de santé, à la Recherche et à nos capacités industrielles depuis des années.

Cela est d'autant plus scandaleux que Sanofi annonce un nouveau plan de 1 700 suppressions d'emplois : cette grande société pharmaceutique privée mais gavée d'argent public, a déjà liquidé 3 000 postes dans la Recherche-Développement, se trouve incapable de sortir son vaccin avant fin 2021... mais a versé 4 milliards de dividendes en 2020 à ses actionnaires dont le PDG, ami personnel d'E. Macron. Insupportable !

Cela donne encore plus d'actualité à la pétition lancée à l'échelle européenne par le Parti communiste français et plusieurs organisations politiques, syndicales (CGT, FSU, Solidaires, Médecins urgentistes...) et associatives (Oxfam, Convergence des services publics...), sous le mot d'ordre : « pas de profits sur la pandémie ! » pour que le vaccin devienne « un bien public mondial » et échappe à « big pharma », aux requins des grandes sociétés pharmaceutiques.

Cette pétition demande de :

  • mettre fin aux systèmes de brevet et de propriété intellectuelle sur les vaccins afin qu'ils deviennent des « biens publics mondiaux », librement accessibles à toutes et tous comme demandé par l'OMS en mai dernier ;
  • exiger de la Commission européenne la transparence sur les contrats signés avec les grandes sociétés pharmaceutiques (actuellement, même les députés européens ne peuvent en avoir copie !) ;
  • créer un pôle public de la recherche, de la production et de la distribution du médicament et du vaccin pour répondre aux besoins de la population et pas à des intérêts financiers à court terme.

Cette pétition peut être signée en ligne en cliquant ici : https://noprofitonpandemic.eu/fr/

Le PCF Oise a sorti un tract et une pétition en format papier qui sont diffusés et proposés localement : toutes les infos sur http://oise.pcf.fr/117088

 

Thierry AURY

Secrétaire départemental PCF Oise

Conseiller municipal de Beauvais

06 71 72 86 86

 

Communiqué de Fabien Roussel (PCF) - 19 janvier 2021

Communiqué de Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste français, député du Nord - 19 janvier 2021

À peine commencée, la campagne de vaccination à l’arrêt ! 

À Saint-Amand-les-Eaux, le centre de vaccination sera limité à 20 personnes vaccinées par jour à partir de mercredi, au lieu des plus de 100 prévues ! Car ce centre, comme tous ceux du Valenciennois, subi une « pénurie » de vaccins ! Le centre de Saint-Amand, comme beaucoup d’autres en France, doit déprogrammer les rendez-vous et les repousser à une date inconnue !

Alors que le gouvernement demandait aux communes et aux hôpitaux publics d’accélérer la cadence après avoir vanté la stratégie de la lenteur, alors que le laboratoire Pfizer assurait qu’il honorerait ses livraisons et rattraperait son léger retard de cette semaine, alors que le gouvernement assurait encore hier qu’il y aurait bien en France les 2,5 millions de doses prévues dans notre pays à la fin du mois, voilà maintenant que les centres de vaccination doivent déprogrammer les personnes de plus de 75 ans qui avaient, parfois péniblement, réussi à prendre rendez-vous pour se faire vacciner !

La France a vacciné 479 000 personnes quand les autres pays européens en ont fait le double ! C’est la honte ! C’est un nouveau scandale d’Etat !

Tout cela dénote d’un grand bricolage à l’échelle du pays ! C’est pourtant grâce aux vaccins qu’il sera possible de sauver des vies et éradiquer ce virus à l’échelle de la planète.

Le gouvernement doit être transparent dans sa gestion de la campagne de vaccination, dire où sont les doses, comment elles sont distribuées, en quelles quantités et accélérer la campagne de vaccination pour protéger les Français du virus, en s’appuyant sur les maires, les préfets et les hôpitaux du pays.

 

Le PCF demande que tous les laboratoires puissent produire les vaccins validés par la haute autorité de santé. Ils peuvent être réquisitionnés en cas d’urgence sanitaire. Les vaccins doivent devenir des biens communs, libérés de leur brevet et mis dans le domaine public pour que chaque pays, partout dans le monde, puisse en produire en quantité suffisante, largement, au plus vite, pour protéger toute la planète. Des chercheurs, des scientifiques, des pays comme l’Afrique du Sud l’exigent.

Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, député du Nord,

Paris, le 19 janvier 2021.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)