Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 

26 sept.19:00
 
 

Après la pause estivale, Espace Marx60 vous invite à son rendez-vous de rentrée

 

Conférence-débat « Marx et la santé »

conférencier : Paul Cesbron, médecin, animateur du Comité de défense de l'hôpital de Creil

Jeudi 26 septembre 2019 à 19 heures (accueil 18h30)

Maison pour Tous Nelson-Mandela à Saint-Maximin

1, rue de l’Abbé Jules-Martin (à côté de l’église)

 

Programme :

Accueil à 18h30

Conférence à 19h00

Pause casse-croûte à 20h00

Débats de 20h30 à 21h50 

Fermeture à 22h00

 

 

Espace Marx60 (contact : espacemarx60@orange.fr) :

 

Marx et la santé

Peut-on s'inspirer de Marx pour remettre en cause la loi du profit dans le domaine de la médecine ?

 

Ce sera notre prochain thème, le jeudi 26 septembre 2019 à Saint Maximin, Espace Mandela.

Notre Sécurité sociale est attaquée dans ses fondements : ceux d’assurer à toute la population les meilleures conditions de vie des êtres humains et de leurs familles. Ambroise Croizat en fut celui qui mit à exécution cette grande conquêt sociale et la santé était au cœur de ce projet dans ce qui concerne la vie humaine et de l’homme au travail dans cette société capitaliste et il eut cette phrase d’une importance capitale : « Jamais nous ne tolérerons qu’un seul des avantages de la sécurité sociale soit mis en péril. Nous défendrons à en perdre la vie et avec la plus grande énergie cette loi humaine et de progrès ». En ce moment, Macron et son gouvernement s’apprête à revenir à des temps anciens où les travailleurs mouraient avant de parvenir à la retraite.

Aujourd’hui, nous voyons bien à quel point nous avons besoin d’une santé débarrassée de la loi du profit et de droits sociaux qui assurent de pouvoir être bien dans son corps et dans tête.

Marx, à son époque parle de ces questions : Dans le livre 1 du Capital, en particulier dans le chapitre sur la journée de travail, Marx dénonce de manière très vive les conséquences des violences de l’exploitation sur la santé des ouvriers. La question du travail des enfants est l’exemple le plus significatif de ces violences. Il soulignait encore « Le capital usurpe le temps qu’exigent la croissance, le développement et l’entretien du corps en bonne santé… Il vole le temps qui devrait être employé à respirer l’air libre et à jouir de la lumière du soleil. »

Stéphane Barbas, pédopsychiatre, soulignait que « Privatisations, pouvoir des élites médicales, croyance euphorique dans les progrès techniques, capitalisme philanthropique, tendances néo-impérialistes de la politique sanitaire mondiale, maladies inventées par les laboratoires, exclusion et stigmatisation de populations sont autant de problèmes sur lesquels le marxisme peut apporter une analyse critique ». Cela nous amène à y réfléchir et à proposer à Paul Cesbron, ancien chef de service de la maternité de Creil, président du Comité de défense de l’hôpital de Creil de nous présenter une approche d’aujourd’hui de ces questions de santé et comment les idées de Marx peuvent être en ce moment utiles au débat pour que ce soit l’humain qui l’emporte face à la pieuvre du capitalisme et des grandes transnationales en matière hospitalières, médicales et pharmaceutiques.

 

 
 

 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)