Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 
 
 

Communiqué « Concertation du CDG Express : stop au double langage et à l'enfumage ! » - Non au CDG Express, 4 février 2019

Communiqué de presse de l'association Non au CDG Express - 4 février 2019

Madame Élisabeth Borne, ministre des Transports, a confié dernièrement à Monsieur Michel Cadot, préfet de la région Île-de-France, l'organisation d'une concertation visant à déterminer l'opportunité ou non du maintien du CDG express, projet de liaison ferroviaire entre la Gare de l'Est et l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle.

Cette mission prévoit une série de rencontres devant avoir lieu tout au long du mois de janvier, avec des dates de concertation annoncées jusqu'au 30 janvier 2019.

Pourtant les habitants et les élus de Mitry-Maury on découvert avec stupeur que dès le lundi 28 janvier 2019, avant même la fin des réunions de concertation, l'arrivée d'engins de chantier en vue de la réalisation des travaux du CDG Express. Ils ont d'ores et déjà engagé la riposte, ils ont raison, nous les soutenons !

Le rapport du préfet était-il déjà écrit avant même que les réunions de concertation soit commencées ? Ou la ministre des Transports préfère-t-elle lancer des travaux avant la fin de la concertation de peur que les constats faits l'oblige à revoir sa copie et que le délai pour signer les contrats de prestations soit dépassé ?

Les associations,élus et habitant rencontrés dans le cadre de la concertation, ont le droit d'être informés du résultat de la mission réalisée par le préfet, et des arbitrages du gouvernement pris en conséquence avant le début du lancement des travaux !

À défaut, cette concertation serait une farce.

Les travaux doivent être immédiatement arrêtés dans l'attente du rendu du rapport de la mission et des enseignements tirés par le gouvernement !

Si la concertation du CDG Express, projet engageant la dépense de 2,5 milliards d'euros d'argent public, est réalisée dans de telles conditions, avec les conséquences négatives déjà identifiées pour les transports du quotidien, on ne peut qu'être inquiets sur l'organisation et les suites qui seront données au grand débat national organisé par le président Macron ! 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)