Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 
 
 

Le PCF, une force politique originale, sincère, combative, ouverte ! - 38e congrès du PCF, du 23 au 25 novembre 2018

Une force politique originale, sincère, combative, ouverte, qui porte les idéaux de paix, de partage et de fraternité dans tous ses combats.

Fabien Roussel

Au terme d’un an de débats et d’initiatives, le 38e Congrès du PCF s’est conclu le 25 novembre à Ivry, par le vote à 87 % d’un texte d’orientation « pour un Manifeste du Parti communiste du XXIe siècle », largement modifié et enrichi par l’apport des 7 000 amendements et vœux adoptés par les congrès départementaux. Un nouveau secrétaire national, Fabien Roussel, a été élu ainsi qu’un nouveau Conseil national de 190 membres (à parité femmes-hommes) présidé par Pierre Laurent.

Les documents complets sur le Congrès sont disponibles en version papier à la Fédération du PCF Oise à Creil ou auprès des sections locales (fichier pdf téléchargeable ci-contre)

 

Quelques extraits des interventions des 7 délégués de l'Oise au Congrès national (Thierry Aury, Caroline Besse-Priem, Karim Boukhachba, Catherine Dailly, Elisabeth Fedasz, Loïc Pen et Lucie Saubaux) lors de l'assemblée départementale des communistes le 14 décembre à Creil pour une restitution aux militant-e-s du Congrès :

Mots de délégués…

Catherine Dailly

J’ai vraiment apprécié qu’au-delà de nos différences, nous ayons fait la preuve d’un parti différent des autres. « L’humain d’abord » a dominé notre volonté de rassemblement et nous a permis de sortir grandis, plus forts et plus unis que jamais. (…) L’allocution de la sœur d'Adama Traoré, a montré à quel point cette société est injuste et que nous avons bien raison de la combattre. (…) Autre moment riche en émotion, l’allocution de Pierre Laurent, que nous avons chaleureusement salué et remercié pour ces années d’engagement. (…) Autre point pour moi essentiel a été la présentation par Patrick Le Hyaric, de la situation de l’Humanité. Notre journal se fait l’écho quotidiennement des mouvements, des luttes, fait connaître notre projet politique, et nous donne des points d’appuis. La question posée comment le développer. Pour moi nous l’avons eu notre congrès extraordinaire. J’ai senti une vrai dynamique et une véritable pour chacun de sortir de ce congrès combatif et à la reconquête.

 

Elisabeth Fedasz

J’ai été touchée par les interventions de militant-e-s du mouvement social comme Mamadou Kante, victime de la répression syndicale chez Paprec, société de collecte et recyclage de déchets à La Courneuve, licencié puis réintégré mais interdit de tout contact et de dialogue avec les autres salariés, mais qui ne lâche rien. Ou encore Nathalie Marchand, porteuse des multiples combats des infirmières, du personnel de la santé et du personnel des Ehpad face aux logiques financières. Ou aussi Franck Sayot, animateur de la longue lutte victorieuse des salariés de la papeterie Arjowiggins (1 615 jours d’occupation, encore plus long que les 1 336 jours des Fralib !) contre la fermeture de leur usine, Franck qui sera l’un des candidats de la liste conduite par Ian Brossat aux Européennes. J’ai apprécié l’intervention d’accueil du maire communiste d’Ivry, Philippe Bouissou, rappelant par exemple l’action solidaire de sa ville, en partenariat avec la Ville de Paris pour la création d’un centre d’accueil des migrants et pour que les Roms ne soient plus les « intouchables de la République ». J’ai vibré comme tout le Congrès en criant « Lula livre ! » pour exiger la libération de l’ex-Président brésilien, emprisonné pour raisons politiques par un pouvoir dérivant vers le fascisme. Enfin j’ai apprécié que Fabien Roussel et le Congrès valide l’idée de « l’Éco-communisme » : nous sommes des « écolos-cocos » !

 

Caroline Besse-Priem

Ce Congrès était le second que je vivais dans notre Parti. J'y ai trouvé des échanges plus apaisés qu'au Congrès précédent. Ceci est notamment dû, je pense, à l'important travail de la Commission du texte qui a explicité ses choix de refus ou de maintien des amendements, à une mise en œuvre très démocratique de la parole (alternance femme-homme au micro, chronométrage des interventions). Ce fut de plus un Congrès emprunt de convivialité au sein de notre délégation et de retrouvailles avec les camarades des autres fédérations, principalement lors des temps informels. Enfin, je garderai un souvenir particulier de ce Congrès, à la suite duquel j'intègre notre Conseil National. J'y contribuerai plus spécifiquement sur les questions liées à l'Économie Sociale et Solidaire en général et à la vie associative en particulier, ainsi qu’à la Culture et à l'Education populaire.

 

 

Le PCF, une force politique originale, sincère, combative, ouverte ! - 38e congrès du PCF, du 23 au 25 novembre 2018

Je télécharge les documents du Congrès

Et si vous étiez communistes ? Rejoignez-vous !

Intervention de la déléguée de l'Oise Catherine Dailly

Résumé en 3 minutes chrono du Congrès

Présentation du nouveau logo du PCF par Fabien Gay

Assemblée départementale des communistes le 14 décembre à Creil

.
 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)