Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 
 
 

Viviane, tu resteras toujours dans nos têtes et nos cœurs.

Thierry Aury, secrétaire départemental du PCF Oise - Lundi 3 septembre 2018

J'apprends ce soir la triste nouvelle de la disparition de Viviane Claux qui luttait courageusement depuis de longs mois contre le mal qui la rongeait. En ce moment je pense d'abord à Jacques son mari, à Élodie et Julien, ses enfants, qui l'ont soutenue dans ce combat, et à toute sa famille cruellement éprouvée par ce décès. Militante toute sa vie à la CGT et au Parti communiste français, ayant occupé des responsabilités importantes à la Fédération de la métallurgie comme dirigeante nationale et départementale du PCF ou comme élue régionale en Picardie, Viviane fut de toutes les batailles syndicales et politiques depuis 50 ans, pour la défense des intérêts du monde du travail, pour une société et un monde de justice, de liberté et de paix, pour l'humain d'abord. D'innombrables souvenirs nous reviennent, de Viviane, battante, passionnée, partie prenante de tous les débats et de toutes les actions - jusqu'à ces derniers mois pour la sauvegarde de la maternité de Creil - car elle aimait la vie et les autres par dessus tout. Viviane, tu resteras toujours dans nos têtes et nos cœurs.

 

Les obsèques de Viviane auront lieu

vendredi 7 septembre

  • à 11 h 45, au crematorium de Saint-Sauveur

  • à 16 heures, ancien cimetière de Montataire - hommage public avec plusieurs interventions

 

Nous avons appris, hier soir, la triste nouvelle de la disparition à l'âge de 70 ans, de Viviane Claux qui luttait courageusement depuis de longs mois contre le mal qui la rongeait. En ce moment nous pensons d'abord à nos camarades et amis, Jacques, son mari, Élodie et Julien, ses enfants et leurs conjoints, ses petits-enfants, à sa mère, qui l'ont soutenue dans ce combat, et à toute sa famille cruellement éprouvée par ce décès.

Rentrée comme analyste-programmeuse chez Usinor - Montataire en 1966, Viviane y fit toute sa carrière professionnelle ; elle y devint très vite une des militantes CGT les plus actives, notamment au sein des Ingénieurs, Cadres et Techniciens, occupant de nombreuses responsabilités syndicales et de représentante du personnel jusqu'à siéger plusieurs années au sein du Conseil d'Administration de l'entreprise après sa nationalisation en 1981 et à la direction nationale de la Fédération CGT de la métallurgie ; elle fut des innombrables luttes pour la défense des intérêts des salariés, de leurs conditions de travail et de vie, pour les salaires, pour la reconnaissance des qualifications, aux côtés des victimes de l'amiante, pour obtenir la réparation des préjudices subis par des syndicalistes dans leur déroulement de carrière et plus largement pour l'avenir de la sidérurgie et de l'industrie française bradées par les financiers et leur recherche du profit à court terme.

Elle s'engage aussi très jeune au niveau politique, en adhérant à la Jeunesse communiste puis au Parti communiste français en 1968, l'année du plus important mouvement de grève du 20e siècle, « premier grand affrontement de classe face au grand capital ». Là aussi, elle se voit confier rapidement des responsabilités au sein de la section PCF de l'entreprise, puis dès 1970 au Comité fédéral puis au Bureau Fédéral de l'Oise du Parti communiste français, et elle était membre depuis une dizaine d'années de son exécutif départemental ; elle avait aussi siégé plusieurs années au Conseil national du PCF.

Très impliquée dans sa ville de Montataire, elle y avait été adjointe auprès du Maire Robert Trin, entre 1977 et 1983, puis avait été élue conseillère régionale de Picardie de 2004 à 2010 suivant notamment de très près la question du contrôle des fonds publics versés aux entreprises, pour s'assurer de l'efficacité de leur utilisation pour l'emploi.

Militante toute sa vie à la CGT et au Parti communiste français, Viviane fut de toutes les batailles syndicales et politiques depuis 50 ans, pour la défense du monde du travail, pour les droits des femmes et l'égalité femme-homme, pour la solidarité avec les autres peuples, contre tous les racismes et les fascismes, pour une société et un monde de justice, de liberté et de paix, pour l'humain d'abord. Profondément communiste, toujours soucieuse du renforcement et de l’organisation du PCF pour en faire l'outil le plus utile et le plus efficace face au capitalisme, elle avait défendu aussi avec ardeur, l'espoir représenté par le Front de gauche, avec la volonté d'un rassemblement large pour construire une alternative progressiste aux politiques libérales et de régressions sociales.

Attentive à la jeunesse, soucieuse du sort des plus humbles, battante, passionnée, d'une sincérité totale, partie prenante de tous les débats et de toutes les actions - jusqu'à ces derniers mois pour la sauvegarde de la maternité de Creil alors qu'elle était déjà très affaiblie - , elle aimait la vie et les autres par dessus tout. Et les témoignages affluent depuis hier soir, de toutes celles et tous ceux qui sont bouleversés par la disparition de Viviane.

Ses obsèques auront lieu ce vendredi 7 septembre : un premier rendez-vous à 11h45 au crématorium de Saint-Sauveur ; puis un hommage public, avec plusieurs interventions prévues, à 16 h, au cimetière de Montataire (ancien), avenue Anatole-France.

 

Les messages peuvent être adressés à la Fédération PCF Oise - 8, rue de Beauvoisis - 60100 Creil

 

Thierry Aury,

secrétaire départemental PCF Oise

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Viviane, tu resteras toujours dans nos têtes et nos cœurs.

.
 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)