Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 

AGIR-S'INFORMER > Journal Oise Avenir
 
 
 

Oise Avenir n° 1344 du 5 juillet 2017

Sommaire

  • p. 1 - Édito
  • p. 2 - Marche des Hauts-de-France vers l'ÉLysée
  • p. 3 - Congrès du PCF
  • p. 4 - Santé
  • pp. 5&6 - Échos des luttes
  • p. 7 - Palestine - Marche solidiare ; Migrants
  • p. 8 - Échos des sections ; Agenda

 

Encarts

  • Tract « Journée à la mer »
  • Flyer « Fête de l'Humanité »
  • Pétition « Santé »
  • Tract « SNCF »

 

Édito • Face aux coups de Macron, construisons un été solidaire !

L’été qui devrait être synonyme de détente, est désormais plombé par les mauvais coups concoctés par le pouvoir, et par des difficultés sociales grandissantes. Une raison de plus pour les communistes pour maintenir leur activité.

Certes, nombre d’entre-nous vont profiter de l’été pour se reposer, « couper un peu » avec l’activité militante, se ressourcer en famille ou avec les amis, et c’est tant mieux ! Mais cela ne conduit pas le PCF à « baisser le rideau » : près de la moitié des gens ne partent pas en vacances et beaucoup de communistes, d’amis sont là et disponibles pour « faire des choses », à condition de les solliciter. Dans cette période où le sentiment de ne pas pouvoir partir fait ressentir encore plus l’injustice des inégalités sociales, nous devons multiplier des initiatives de solidarité concrète, des moments de convivialité, de fraternité et d’échanges : après notre grand pique-nique revendicatif à Paris le 9 juin, nous préparons une nouvelle grande « Journée à la mer » le 18 août ; après la « Rando vélo coco » Beauvais-Dieppe-Le Tréport conclue le 1er juillet par un rassemblement avec Sébastien Jumel, à l’occasion de sa première année de mandat de député, ce sera le barbecue de la section du Beauvaisis, la brocante de la section de Bresles, puis le concours de pétanque de celle de Mouy, et d’autres initiatives qui peuvent encore être décidées... Face au « chacun pour soi », aux divisions et au « tous contre tous », à la casse des protections sociales et des services publics organisés par le pouvoir, renforçant l’isolement et le sentiment d’abandon chez beaucoup, chacune de ces initiatives, dans la proximité, permet de cultiver au contraire une ambiance de solidarité, de bonheur partagé : c’est un carburant essentiel pour redonner espoir et confiance dans l’action collective. Ce sont des occasions formidables pour nouer (ou renforcer) des liens avec des femmes et des hommes à qui nous allons proposer de signer notre pétition pour un « plan d’urgence pour la Santé », de venir à la Fête de l’Huma, de rejoindre le Parti communiste et avec qui nous allons garder le contact régulier pour d’autres actions dans les mois qui viennent. Une manière de faire vivre concrètement, que nous sommes un parti différent, le parti de « l’humain d’abord » !

Thierry Aury

 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)