Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil

 
 

22 Mai14:30
 
 

 

Journée nationale unitaire d'action pour donner

un nouvel avenir à la Fonction publique

mardi 22 mai 2018

 

 

Oise

Beauvais, 14h30, Esplanade de Verdun

(devant le lycée Félix Faure)

 

Somme

Amiens, 14 h, Maison de la Culture

 

A​isne

Laon, 10 h, place des Droits de l’Homme

Soissons, 14 h, place du marché

Saint Quentin, 16 h 30, place de l’hôtel de ville

Île-de France : place de la République à Paris, à 14 heures

 

Les organisations syndicales CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FAFP, FO, FSU, Solidaires et Unsa réaffirment qu’elles ne partagent ni l’orientation, ni la méthode, ni le calendrier proposés par le gouvernement dans son document d’orientation intitulé : « Refonder le contrat social avec les agents publics. »

Les organisations ne partagent pas davantage les objectifs poursuivis par le gouvernement consistant à réduire le périmètre de l’action publique avec la perspective d’abandon, voire de privatisation, de missions publiques.

Porteuses de propositions et de revendications, elles demandent l’ouverture de discussions sur d’autres bases. Elles exigent un dialogue social respectueux des représentants des personnels.

Le statut général des fonctionnaires, leurs statuts particuliers et leurs régimes de retraite doivent non seulement être préservés mais aussi développés.

Enfin, les organisations syndicales exigent que des dispositions soient prises pour faire respecter l’égalité professionnelle et gagner de nouveaux droits.

Les organisations sont attachées à une fonction publique rendant des services de qualité à tous les usagers sur l’ensemble du territoire, aux valeurs et principes d’égalité, de solidarité et de justice sociale, à la nécessité aussi de conforter les agents dans leurs rôles et dans leurs missions. Elles appellent les agents à une nouvelle journée de grève et de manifestations dans l’ensemble de la fonction publique le 22 mai prochain.

Communiqué de l'intersyndicale Oise

Les organisations syndicales CGT, FO, CDFT, FSU, UNSA, CFE-CGC, Solidaire et FA-FP de l’Oise appellent les agents-e-s de toute la Fonction Publique à une journée de grève et de manifestation le mardi 22 mai 2018.

14h30 Esplanade de Verdun devant le Lycée Félix-Faure.

Elles exigent un dialogue social respectueux des représentants des personnels et appellent les agents à dire leur rejet du projet de suppression de 120 000 emplois, de recours accru aux contrats qui constitue une attaque contre le statut et dégrade les conditions de travail des agents, de la rémunération « au mérite ». Elles rappellent leur opposition à la remise en cause des CAP et à la disparition des CHSCT, comme à toutes mobilisations forcées vers le secteur privé.

Elles appellent les agents à exiger que le gouvernement propose des mesures qui permettent une réelle amélioration du pouvoir d’achat pour toutes et tous :

  • la fin du gel de la valeur du point d’indice et sa revalorisation et le rattrapage des pertes subies ;
  • l’abrogation de la journée de carence ;
  • la compensation pérenne de la hausse de la CSG ;
  • le respect des engagements en matière d’évolution de carrière et l’amélioration des déroulements de carrière.

Elles sont attachées à une Fonction publique rendant des services de qualité à toutes et tous les usagers sur l’ensemble du territoire, aux valeurs et principes d’égalité, de solidarité et de justice sociale, à la nécessité aussi de conforter les agents dans leurs rôles et dans leurs missions.

L’intersyndicale départementale soutient toutes les actions de mobilisation dans les trois versants de la Fonction Publique (État, Territoriale, Hospitalière) dans le département pour la défense des services publics de proximité.

 

 

22 mai : les organisations préparent la mobilisation dans la Fonction publique

 

Communiqué unitaire des Fédérations de Fonctionnaires

 

Les neuf organisations syndicales représentatives dans la Fonction publique appellent l’ensemble des personnels de la Fonction publique de l’État, de la Fonction publique Hospitalière et de la Fonction publique Territoriale à la grève et aux manifestations le mardi 22 mai 2018.

Elles exigent un dialogue social respectueux des représentants des personnels et appellent les agents à dire leur rejet du projet de suppression de 120 000 emplois et le recours accru au contrat qui dégraderont les conditions de travail des agent-es, considérant que le développement de la contractualisation constitue une attaque contre le statut de même que la possible rémunération « au mérite » assise sur des critères antinomiques de ceux du service public. Elles rappellent leur opposition à la remise en cause des CAP et à la disparition des CHSCT, comme à toutes mobilités forcées vers le secteur privé.

Dans le cadre du rendez-vous salarial du mois de juin, les organisations appellent les agents à exiger que le gouvernement propose des mesures qui permettent une réelle amélioration du pouvoir d’achat pour toutes et tous : fin du gel de la valeur du point d’indice et sa revalorisation, rattrapage des pertes subies, abrogation de la journée de carence, compensation pérenne de la hausse de la CSG, respect des engagements en matière d’évolution de carrière, amélioration des déroulements de carrière.

Les organisations sont attachées à une Fonction publique rendant des services de qualité à toutes et tous les usager-es sur l’ensemble du territoire, aux valeurs et principes d’égalité, de solidarité et de justice sociale, à la nécessité aussi de conforter les agent-es dans leurs rôles et dans leurs missions. Fortes de ces valeurs, elles appellent le Gouvernement à être extrêmement vigilant sur les suites à donner au futur rapport du Comité Action Publique 2022.

D’ores et déjà, elles appellent à un rassemblement devant Bercy le 15 mai à midi à l’occasion de l’ouverture du chantier consacré au recours au contrat. Un point Presse sera organisé sur place à cette occasion. Les agents sont ainsi invités à exprimer leur désaccord avec la volonté du Gouvernement d’élargir le recours au contrat et à dire leurs attentes d’une amélioration des conditions d’emploi des contractuels et la mise en œuvre d’un nouveau plan d’accès à l’emploi titulaire.

Une conférence de presse commune se tiendra le vendredi 18 mai prochain à 10 heures dans l’immeuble des fédérations de la CFDT, 47 avenue Simõn Bolivar à Paris 19.

Paris, le 4 mai 2018

 

Esplanade de Verdun - Devant le lycée Félix-Faure
Beauvais 60000
France
 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)