Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil

14 juin, France - Journée nationale de manifestations des retraité-e-s
 
 

14 juin14:30
 
 

Les 9 organisations de retraités CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR-FP, Ensemble & Solidaires-UNRPA, LSR, à la suite des précédentes journées d'action du 28 septembre et du 15 mars derniers, appellent à une nouvelle

Journée nationale de manifestations des retraité-e-s

jeudi 14 juin 2018 à 14 h 30

place Jeanne-Hachette à Beauvais

Montataire => Beauvais : départ commun

13 h 00 - parking Ambroise Croizat

 

Nord-Compiégnois => Beauvais : trajet en car

  • 12 h 30 - Noyon - place Saint-Jacques
  • 13 h 00 - Thourotte - place de la Mairie
  • 13 h 30 - Compiègne - cours Guynemer

 

Ces organisations vous invitent à signer la pétition ci-dessous, qui sera remise aux parlementaires et au gouvernement :

Le Gouvernement et sa majorité présidentielle

n’ont rien compris à la colère des retraité-e-s

 

Le 28 septembre 2017, 80 000 manifestants retraité-e-s manifestaient contre l’annonce de la hausse de la CSG.

Le 15 mars, à l’appel de 9 organisations, 200 000 retraité-e-s ont exprimé le mécontentement et la colère de millions d’autres face à cette ponction de CSG et exigé la revalorisation de leurs pensions.

Le gouvernement, obligé de tenir compte de la force de ces rassemblements, imagine qu’en annonçant un allègement de CSG pour certaines personnes fera taire la colère de millions de retraité-es mécontents.

Environ 100 000 ménages dont le revenu fiscal de référence (RFF) se situe juste au-dessus du seuil retenu pour cette augmentation, soit 14 404 euros, seraient concernés.

Le comble du mépris c’est que cette décision ne serait effective qu’en 2019 !

Dans leurs circonscriptions, les parlementaires font face à la colère de ces millions de retraité-es.

Loin d’être des « nantis » de la « génération dorée », les retraité-e-s ne méconnaissent nullement la solidarité intergénérationnelle qu’ils pratiquent tous les jours dans leur entourage. Quand le gouvernement offre des milliards de cadeaux fiscaux aux grands patrons et aux plus riches, c’est aux retraité-e-s qu’il demande de compenser la baisse du pouvoir d’achat des salariés !!

 

Exigeons :

Que le gouvernement et le parlement prennent, sans attendre, l’initiative d’une loi de finances rectificative qui :

  • annule la hausse de la CSG pour tous,
  • mette fin au gel des pensions,
  • décide de leur revalorisation

 

 

 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)