Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 

16 nov.01:00
 
 

Force ouvrière a rejoint la CGT et Solidaires sur le front de la mobilisation contre les projets Macron-Medef. Six organisations appellent à se mobiliser le 16 novembre partout en France.

Ce sera la quatrième journée de mobilisation contre les ordonnances Macron, après celles des 12 et 21 septembre et du 29 octobre.Entre-temps, le 10 octobre, les fonctionnaires auront également manifesté contre l'augmentation de la CSG, le gel du point d'indice et l'avenir des services publics, tandis que les retraités et les métallos se sont également mobilisés les 28 septembre et 13 octobre.

Le 16 novembre, tous ensemble, réalisons une belle journée d'actions !

 

3 rendez-vous dans l'Oise

  • 10 H à Montataire : parking Goss (proximité place de la Mairie)
  • 10 H à Noyon : 56, boulevard Carnot, lieu de la permanence de la députée LREM locala
  • 14 H à Beauvais : esplanade Verdun (devant le lycée Félix-Faure)

 

Déclaration CGT – FO – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL

Pour les organisations syndicales de salariés, d’étudiants et de lycéens, CGT – FO – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL réunies le 24 octobre 2017, un constat s’impose, celui d’une politique libérale visant à accroître les inégalités au profit d’une minorité.

Qu’il s’agisse : 

  • de nombreuses dispositions inacceptables des ordonnances, limitant des droits des salariés-es ; 
  • des risques qui pèsent sur les droits des salariés-es et demandeurs d’emploi en matière d’assurance chômage ou de formation professionnelle ; 
  • de mesures précarisant toujours un peu plus l’emploi et l’insertion des jeunes sur le marché du travail ; 
  • de la remise en cause des droits à l’avenir des jeunes par l’instauration d’une sélection à l’entrée de l’enseignement supérieur ; 
  • de la modération salariale et de l’augmentation de la CSG ; 
  • des atteintes au service public et à la protection sociale.

Les organisations signataires s’adressent solennellement au gouvernement afin qu’il prenne en considération les attentes sociales multiples qui s’expriment dans le public et le privé, par les actifs, les jeunes, les demandeurs d’emploi et les retraités-es.

Compte tenu de la gravité de la situation, elles décident de faire du 16 novembre 2017 une journée de mobilisation interprofessionnelle, étudiante et lycéenne, par des grèves et manifestations.

Elles invitent les autres organisations syndicales et de jeunesse à s’y associer.

Paris, le 24 octobre 2017

 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)