Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 
 
 

Les engagements de « L'humain d'abord au cœur de la République » pour la sénatoriale 2017 dans l'Oise

NOS ENGAGEMENTS

  • Oui a une vraie réforme des  nances locales

Depuis des années, les gouvernements qui se succèdent n’ont de cesse d’attaquer les capacités d’action financières de nos collectivités : aujourd’hui l’autonomie financières et fiscale ne veut plus rien dire : entre les baisses de dotations, la montée en puissance des intercommunalités, la réforme de la taxe professionnelle sous Sarkozy, le transfert de charges successifs, nous ne maitrisons plus nos recettes et donc nos dépenses ! Macron veut supprimer la taxe d’habitation !

Nous nous engageons à exiger une réforme juste des finances et de la fiscalité locale faisant contribuer enfin les énormes richesses financières du pays et garantissant aux collectivités des ressources pérennes permettant de répondre aux besoins de la population.

 

  • Oui aux services publics de proximité : partout sur le territoire

Entre le démantèlement d’EDF/GDF qui était une fierté nationale créée à la Libération, la privatisation de France Telecom (qui même si l’État est majoritaire dans Orange, se comporte comme une entreprise privée), celle de la Poste qui petit à petit se retire de nos communes, nous fait payer les agences postales, et vend des services et la situation de la SNCF que Macron veut finir de dépecer, les conséquences sont terribles sur le territoire et en particulier en milieu rural. À cela il faut ajouter la disparition de la DDE et de nombre de services aux communes en Préfecture.

Nous nous engageons à agir pour que les obligations de service public soient respectées par les grandes entreprises (La Poste, Orange, la SNCF...) en particulier en zones rurales. Le service public ne peut-être piloté que par la rentabilité financière mais doit viser à l’utilité humaine et sociale ;

 

  • Des actes, des votes en accord avec les discours

Combien de députés, de sénateurs avons-nous entendu protester contre telle ou telle loi ayant des conséquences désastreuses pour nos collectivités territoriales ? Beaucoup ! Pourtant les mêmes avaient voté à l’Assemblée nationale ou au Sénat ces fameuses lois pour, dans une démarche politicienne, soutenir un gouvernement et/ou les consignes du parti.

Nous nous engageons à déterminer nos votes, nos actes exclusivement sur la base de la défense des intérêts de nos concitoyens, de nos collectivités, de notre pays et non de la soumission à une oligarchie qui capte les richesses produites à son unique profit ;

 

  • Les liaisons  fluviale « Seine Nord Europe » et ferroviaire « Roissy Creil Picardie » sont indispensables

Que ce soit en terme d’environnement, de déplacements, d’utilité publique, ces deux projets sont nécessaires pour que notre département, pour que ses habitants bénéficient d’infrastructures leur permettant de se déplacer autrement qu’en véhicule individuel, pour que les entreprises, les exploitants agricoles puissent faire transiter leurs marchandises par la voie d’eau alors que l’autoroute A1 est saturée, que nombre de routes départementales sont frappées de thrombose.

Nous nous engageons à tout faire pour que les engagements pris par l’État, par l’Europe soient respectés sur les liaisons fluviale Seine-Nord Europe et ferroviaire Roissy-Picardie, alors qu’une fois encore ce sont les collectivités territoriales qui sont en pointe pour que ces projets voient le jour et aient le maximum de retombées positives en terme d’aménagement du territoire et de créations d’emplois ;

 

  • L’Oise est agricole et industrielle, il faut préserver cette richesse

Notre département s’est développé sur ces deux piliers que sont l’agriculture et l’industrie, se rejoignant d’ailleurs dans l’agro-industrie. Aujourd’hui les deux souffrent de politiques qui visent toujours la seule rentabilité financière, l’enrichissement de quelques-uns. Dans l’agriculture ce choix se fait au détriment des petits exploitants étranglés par les banques et qui n’ont même plus de quoi tirer un revenu pour leur famille. C’est aussi bien souvent au détriment de l’environnement et du bien être des animaux. S’agissant de l’industrie nous avons vu les grands groupes casser les usines et l’emploi. Mais notre département garde des atouts industriels très forts, avec nombre de TPE-PME-PMI qui génèrent des activités dans les services, et des salariés avec un vrai savoir-faire.

Nous nous engageons à agir pour valoriser et développer notre agriculture et notre industrie, comme réponses aux besoins humains et aux défis environnementaux de notre époque, pour que des choix nouveaux soient faits qui mettent l’humain, la qualité de vie, l’environnement, l’emploi au cœur de toutes les politiques.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)