Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 

08 sept.18:30
 
 

 

 

Assemblée de rentrée des communistes de l'Oise

vendredi 8 septembre 2017 à 18 h 30

Espace de Rencontres à Montataire

rue Émile Zola (bâtiment coloré à côté du cinéma Pathé)

 

###  attention, la salle de la Libération avait précédemment été pressentie, mais c'est bien à l'Espace de Rencontres qu'aura lieu notre assemblée de rentrée  ###

 

 

Lettre aux adhérent-e-s de Pierre Laurent - 1er septembre 2017

 

Chère camarade, 

Cher camarade, 

Je t'écris cette lettre au lendemain de l'Université d'été de notre parti qui a connu, conjointement avec les Campus des élus communistes, un succès important, tant par la participation, près de 1 200 participant-e-s,  que par le climat de fraternité, de travail, de recherche et de volonté d'échange. Cette Université d'été, scandaleusement occultée par les médias, est un signal de confiance. 

Elle m'a conforté dans l'idée que cette rentrée devait être placée sous le signe de la riposte et de la construction d'une alternative politique, permettant la convergence de toutes les forces citoyennes, sociales et politiques qui souhaitent la réponse aux attentes de changement social et démocratique, à l'inverse de la politique du nouveau pouvoir.

Je pense que nous avons des atouts et des espaces pour faire reculer Emmanuel Macron et le gouvernement d'Édouard Philippe. 

C'est à une politique d'une grande brutalité et d'un grand autoritarisme à laquelle le monde du travail va être confronté, dès le 31 août, avec la publication des ordonnances sur le Code du travail. C'est aussi dans le domaine de la baisse des dépenses publiques, la suppression des contrats aidés, l'augmentation de la CSG et la baisse de l'APL, les attaques contre les services publics, l'entrée dans le droit commun des dispositions de l'état d'urgence, le mépris du Parlement et la dérive autoritaire des institutions. 

Cela dit, les enquêtes d'opinion, la dégringolade de Macron dans les sondages confirment ce que nous disions dès le lendemain de son élection : il ne dispose pas d'une majorité politique dans le pays pour mener sa politique ultralibérale. Il le sait et c'est pour cette raison qu'il sur-argumente sur l'idée que la casse du droit du travail par ordonnances faisait partie de son programme de la campagne présidentielle. 

Je t'invite donc d'emblée, ainsi que tout-e-s nos militant-e-s et organisations, à être sur tous les terrains  de lutte, auprès des populations, des salariés, des personnels concernés. Devant les établissements  scolaires lors de la semaine d'action que nous avons décidée à la rentrée scolaire, devant les entreprises, les services publics, dans nos communes, nos quartiers, nos campagnes...

Tu peux, comme chacun d'entre nous, contribuer à la riposte, aux convergences, au dialogue et aux constructions politiques qui permettront de faire reculer ce pouvoir et de jeter les bases d'une alternative. L'action, les propositions de nos parlementaires, député-e-s élu-e-s au mois de juin, sénateurs et sénatrices, dont nous portons l'ambition qu'ils puissent, à l'issue des élections sénatoriales, constituer un groupe au Sénat, sont des atouts sur lesquels nous pouvons nous appuyer. 

C'est dans ces liens étroits avec la population que pourront repartir et grandir les mobilisations et l'espoir. 

De grands rendez-vous de luttes, tu le sais, se préparent. Je pense notamment à la journée de mobilisation syndicale du 12 septembre ; je t'invite à  y participer, à favoriser autour de toi son succès, et à organiser une présence massive et visible de notre parti lors de cette journée. 

Le 12 septembre, c'est le premier tremplin pour aller ensuite vers des étapes plus larges encore.

Ensuite, la Fête de l'Humanité des 15, 16 et 17 septembre sera le carrefour de ces luttes et mobilisations. Elle sera aussi le point de rencontre avec la jeunesse.

Tu  connais la richesse des débats et des initiatives culturelles qui font de cette fête un événement populaire unique en France. Je prononcerai le discours lors du meeting du dimanche après-midi. 

Je t'invite à y prendre toute ta place, à faire participer le maximum de personnes en diffusant la vignette jusqu'à l’ouverture de la Fête. 

Chacun comprend que dans la période que nous traversons, la Fête de l'Humanité revêt une importance décuplée. J'ai tenu à y insister dans mon discours à l'Université d'Angers et aussi à le dire directement, par cette lettre, à chaque adhérent du parti. 

Cette mobilisation, à laquelle je t'invite personnellement,  devra aller de pair avec une intense réflexion de nos adhérents sur leur parti, sa place,  son rôle, ce qu'il doit changer, de façon parfois radicale, pour retrouver place, renforcement et efficacité dans la société française d'aujourd'hui. 

Nous avons décidé d'aller vers la tenue d'un congrès extraordinaire du Parti dans les 18 mois qui sont devant nous, pour conduire notre propre révolution politique et construire un nouveau modèle d'organisation communiste. 

Les choix que nous ferons lors de ce congrès devront être le fruit d'une réflexion individuelle et collective, qui permette à chaque adhérent de se sentir concerné et impliqué, ce qui est la condition première pour que les décisions que nous prendrons lors de ce congrès rentrent effectivement dans la vie. 

Pour y travailler,  la direction nationale de notre parti s'est réunie en séminaire lors de la première journée de notre Université d'été à Angers et travaille à un document de consultation qui, dès le lendemain de la Fête, te permettra de t'impliquer directement dans ce travail collectif sur nos choix de congrès.

Tu le vois, c'est à une rentrée intense que nous avons ensemble à nous préparer. 

J'ai confiance dans la combativité, la créativité de tout-e-s nos adhérent-e-s.

J'ai confiance dans la tienne et je sais pouvoir compter sur toi. 

Pierre Laurent

Secrétaire national

 

Montataire 60160
France
49° 15' 49.4352" N, 2° 25' 47.1072" E
Javascript est nécessaire à la visualisation de cette carte.
 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)