Fédération de l'Oise

Fédération de l'Oise
Accueil
 
 
 
 

20170620-L'Huma-Amiens-François Cosserat, militant des enjeux du quotidien

Président du MNLE, communiste et syndicaliste, adjoint du maire PCF d’Amiens René Lamps, de 1971 à 1989, François Cosserat est décédé à l’âge de 77 ans.

Né le 25 août 1939 à Rambervillers, dans les Vosges, professeur de physique, syndicaliste, militant du PCF, président du Mouvement national de lutte pour l’environnement (MNLE) et adjoint au maire d’Amiens de 1977 à 1989, François Cosserat s’est éteint samedi à l’âge de 77 ans.

Étudiant de la faculté des sciences de Nancy, François Cosserat adhère à l’Unef en 1958 et à l’UEC en 1960. Membre du Parti communiste français en 1961, il devient secrétaire adjoint de sa cellule, membre du comité de la section de Nancy et du comité de la fédération de Meurthe-et-Moselle entre 1964 et 1966.

Membre du Syndicat national de l’enseignement supérieur en 1968, il prend en charge le secrétariat à la propagande de la section communiste d’Amiens nord-est et participe à l’animation du comité de la fédération communiste jusqu’en 1994.

Membre du conseil d’administration de l’université de Picardie comme élu du Snesup, il est élu conseiller municipal d’Amiens en 1971. Réélu en 1977, il devient premier adjoint au maire, délégué aux finances, et se trouve renouvelé dans cette responsabilité en 1983. Président du Mouvement national de lutte pour l’environnement, il multiplie les actions et les réflexions dans des tables rondes ou des initiatives concernant divers domaines du cadre de vie et écrit régulièrement dans la revue Naturellement. Candidat aux élections municipales en 2008 sur la liste PS-PCF-Verts-PRG-MRC emmenée par le socialiste Gilles Demailly, il est élu conseiller municipal.

La cérémonie pour les obsèques de François Cosserat aura lieu

vendredi 23 juin, à 15 h 30

au crématorium d’Amiens, avenue de Grâce.

 

L’Humanité présente ses condoléances à sa famille et à ses proches.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
« Le bonheur est une idée neuve en Europe. » Saint-Just (révolutionnaire français, 1767-1794)